Cette belle retraite qui attend Jean-Marc Ayrault

Cette belle retraite qui attend Jean-Marc Ayrault

26/03/2013 – 08H00
NANTES (NOVOpress Breizh) –
Abordant, lors du débat sur la motion de censure qui s’est tenu mercredi dernier, la réforme des retraites en préparation, Jean-Marc Ayrault a déclaré que « pour sauver les principes solidaires du régime par répartition, il faut en réduire les injustices, mais il faut en consolider le financement ». S’il est vrai que les Français peuvent avoir de légitimes inquiétudes quant à l’avenir de leurs retraites, ce n’est manifestement pas le cas du Premier ministre, assuré, lui, d’une retraite (très) confortable.

Selon une enquête réalisée par l’association Sauvegardes retraites, publiée par l’hebdomadaire Valeurs actuelles (21/03/13), la pension que toucherait Jean-Marc Ayrault s’il prenait sa retraite aujourd’hui a été évaluée à la coquette somme de 15.000 euros par mois environ. Grâce au cumul des mandats et aux régimes spéciaux, l’ancien maire de Nantes percevrait en effet : 6.630 € en qualité d’ancien député, 2.500 € comme président de groupe, 1.800 € pour sa retraite d’enseignant, 2.000 € au titre d’ancien maire et 2.000 € pour ses fonctions de président du district d’agglomération, soit au total 14.930 euros, auxquels il faut encore ajouter une retraite de conseiller général (1976-1982) que l’association n’a pu chiffrer. De quoi voir venir, donc.

« Tous les retraités ne sont pas des nantis » affirmait avec conviction le Premier ministre sur RTL (19/09/12). C’est une certitude – selon l’INSEE, la retraite mensuelle moyenne des femmes en France est de 1.102 € et celle des hommes de 1.588 €. Mais ce qui est tout aussi certain, c’est que notre oligarque socialiste en est un (nanti) – grâce notamment au cumul des mandats qu’il conteste aujourd’hui, mais dont il a su profiter – doublé d’un privilégié – puisque bénéficiant de régimes spéciaux très avantageux et dérogatoires du droit commun des régimes de retraites. Alors quand Jean-Marc Ayrault parle de « réduire les injustices » il a assurément de quoi faire. Mais de là à passer aux actes… Il ne faut quand même pas trop rêver.

Crédits photo : Benjamin Lemaire via Wikimedia (cc)