Discrimination anti-française : une formation spéciale pour s'occuper des immigrés âgés hors-UE

Discrimination anti-française : une formation spéciale pour s’occuper des immigrés âgés hors-UE

25/03/2013 – 15h30
LILLE (NOVOPress) – L’Institut social et l’université catholique de Lille programment cette année une formation à l’intitulé plutôt surprenant : « L’accompagnement des personnes âgées immigrées ». Celle-ci est dispensée dans le Nord-pas-de-Calais, mais aussi en Rhône-Alpes et en Alsace-Lorraine.

Financée par le ministère de l’Intérieur, au travers de la Direction de l’accueil de l’intégration et de la citoyenneté et par le fonds européen à l’Intégration, celle-ci propose de dispenser gratuitement (y compris repas + transport) un enseignement destiné aux employés des services médicaux, sociaux, aux étudiants, ou au personnel du secteur associatif, leur permettant d’appréhender comme « il se doit » la question du vieillissement de la population immigrée hors-UE en France.

En place depuis le 12 mars, cette formation prétend offrir à ces professionnels les éléments nécessaires dont ils auront besoin dans leur future mission d’accompagnement de cette population.

Rappelons que, pour traiter de ce sujet, un colloque national, où était intervenu Manuel Valls en personne et intitulé « Quel accompagnement pour les personnes âgées immigrés ? » eu lieu le 13 novembre 2012 à Paris. Lors de celui-ci, Emmanuel Jovelin, directeur adjoint de l’Institut social de Lille avait pris la parole afin d’expliquer comment « former les professionnels sociaux et médico-sociaux à la problématique des personnes âgées immigrées ».

En effet, cette formation propose entre autres comme objectifs, de « susciter une prise de conscience globale sur la question du vieillissement des immigrés, […] mettant ainsi les personnes âgées immigrées originaires de pays tiers au cœur des préoccupations » ou encore « intégrer la question du vieillissement des personnes âgées immigrées dans les politiques publiques de droit commun ».

Julien Lemaire