Municipales 2014 : après Paris, des primaires à Strasbourg pour l'UMP

Municipales 2014 : après Paris, des primaires à Strasbourg pour l’UMP

Vue du conseil municipal de Strasbourg. Crédit photo : Claude TRUONG-NGOC via Wikipédia (cc).

24/03/2013 – 12h45
STRASBOURG (NOVOpress) –
Les élections municipales à Strasbourg s’annoncent tendues à droite. Alors que le FN devrait être présent et que sa liste serait dirigée par un avocat strasbourgeois, l’UDI a, elle, annoncé sa présence au travers d’une liste dirigée par l’ancien ministre de l’Industrie, François Loos.

Du côté de l’UMP, outre la candidature de l’ex-maire de Strasbourg, Fabienne Keller (53 ans), certains évoquent celle de son ancien partenaire de tandem : Robert Grossmann (73 ans).

Fabienne Keller, qui s’est signalée récemment en déclarant : « Sénatrice de l’opposition, je voterai en faveur du texte sur le mariage pour tous », aura surtout à affronter Jean Emmanuel Robert, un quasi quadra de l’UMP Strasbourg.

Présent lors des différentes manifestations contre le mariage pour tous, ce militant de terrain prend des positions fermes qui devront être confirmées par des actes.

En attendant cela, il s’est fait l’écho de l’organisation de primaires ouvertes. Cette première à droite permettra de mesurer un rapport de force et à l’UMP de désigner son candidat en consultant la population.

« Dans les grandes villes où il y a pluralité de candidature, il y aura des primaires ouvertes, a annoncé le président de l’UMP Jean-François Copé », a tenu à déclarer Jean-Emmanuel Robert.