Un membre du cabinet de Christiane Taubira s'insurge contre Manuel Valls et "sa cohorte d'islamophobes"

Un membre du cabinet de Christiane Taubira s’insurge contre Manuel Valls et “sa cohorte d’islamophobes”

23/03/2013 – 12h00
PARIS (NOVOpress) – Le nom de Sihem Souid (ci-dessus) vous est encore inconnu, mais pourtant vous allez certainement en entendre parler de plus en plus. En effet, ce membre du cabinet du Garde des Sceaux Christiane Taubira vient d’attaquer, via la tribune dont elle dispose au Point, la réaction du ministre de l’Intérieur Manuel Valls, qui s’était offusqué de la décision de la Cour de cassation quant à la crèche Baby-Loup.

Et Sihem Souid ne fait pas dans la dentelle. Pour elle, en effet, Manuel Valls, associé à une « cohorte d’islamophobes » (sic), n’aurait pas dû commenter cette décision de justice au nom de l’indépendance des pouvoirs… Il va sans dire que Sihem Souid se réjouit de la décision de la Cour de Cassation. Interrogée par le Monde, elle persiste et signe en indiquant que « Manuel Valls n’avait pas à donner son avis sur une décision de justice ». Ajoutant : « Je ne vais pas écrire tous les quatre matins, mais si les choses ne vont pas, je pousserais un coup de gueule. Je veux que la gauche soit la gauche ».

Des propos particulièrement étonnants de la part d’un membre d’un cabinet d’un ministre, membre dont on attendrait plutôt une certaine solidarité gouvernementale et tout au moins un certain devoir de réserve… D’autant que Sihem Souid a clairement soutenu des militants hostiles au « contrôle au faciès », mis en garde à vue suite à leur manifestation devant le ministère de l’Intérieur.

Sihem Souid, qui, depuis 2009, était adjointe administrative à la Préfecture de police, a été détachée au ministère de la justice il y a quelques semaines. Cette proche de la garde des sceaux Christiane Taubira – elles ont participé ensemble à la campagne d’Arnaud Montebourg lors de la primaire socialiste – est chargée de mission au service de l’accès au droit et de l’aide aux victimes, Place Vendôme, comme le rappelle Le Monde.

Fdesouche est revenu sur cette Franco-Tunisienne. Indiquant notamment qu’en 2010  Sihem Souid dénonce dans un livre controversé le racisme dans la Police – Omerta dans la police – et qu’elle est annoncée comme participante à une conférence des Indigènes de la République. En 2011, elle est sanctionnée pour avoir participé au jury des Ya bon Awards ! (cérémonie communautariste qui lutte contre le racisme dans les médias dont l’une des derniers lauréats est l’inénarrable Caroline Fourest, note de Novo), avant d’être accusée de vol. Pour info, Sihem Souid a gagné son procès contre Claude Guéant suite à sa suspension due à la parution de son livre.

Sihem Souid est également chargé de communication au sein du groupe d’élus PS la Gauche forte (ceux qui s’étaient émus des applaudissements de députés UMP pour Marion Maréchal-Le Pen pour ses propos sur les roms). Et en plus du Point, elle est également chroniqueuse pour le Huffington Post.

On peut donc dire que le recrutement de Sihem Souid est clairement idéologique, et même communautariste. Ce qui n’est guère étonnant lorsque l’on sait que Christiane Taubira a été un soutien actif du Cran…

Décidément ce gouvernement applique les recommandations de Terra Nova quant à l’évolution de la gauche.

Arnaud Naudin

Crédit photo : DR