L’UE s’insurge contre une modification de la constitution hongroise

L’UE s’insurge contre une modification de la constitution hongroise

18/03/2013 – 18h00
BRUXELLES (NOVOpress via Bulletin de réinformation) –
L’adoption, le 1er janvier 2012, de la nouvelle constitution hongroise avait déjà fait grincer des dents à l’Union Européenne. Il lui était reproché, pêle-mêle, d’institutionnaliser le mariage entre un homme et une femme, de sacraliser la vie humaine dès sa conception ou de faire référence aux racines chrétiennes du pays.

José Manuel Barroso, président de la Commission européenne, reproche désormais à la dernière réforme de nier le principe de la primauté du droit, le droit de l’Union européenne et les normes du Conseil de l’Europe. En réalité, il s’agissait pour le parlement hongrois de régler certaines modalités de la transition entre ancienne et nouvelle constitution, et non d’une mise sous tutelle du pouvoir judiciaire. Dans les faits, la Cour constitutionnelle hongroise pourra désormais prendre des décisions qui ne seront pas basées sur la jurisprudence attachée à la précédente constitution.

Rappelons que ce sont les électeurs hongrois qui ont accordé démocratiquement à Viktor Orban (photo), Premier ministre, une large majorité parlementaire pour réformer le pays.

Crédit photo : European People’s Party via Wikipédia, (cc).