PSG-Barcelone annulé pour conflit d’intérêt ?

PSG-Barcelone annulé pour conflit d’intérêt ?

17/03/2013 –  14h00
BARCELON
E (NOVOpress) – Le Paris-Saint-Germain doit affronter le FC Barcelone en quarts de finale de la Ligue des champions. Le match aller aura lieu au Parc des Princes, le mardi 2 avril. Le match retour se déroulera à Barcelone, le mercredi 10 avril. Mais ces deux rencontres pourraient ne pas avoir lieu. En effet, le règlement de la compétition et les lois de l’Union Européenne interdisent « toute participation majoritaire d’un même actionnaire dans deux clubs disputant la même compétition ». Or,  l’actionnaire principal du PSG, la Qatar Investment Authority (QIA), est dirigé par Tamin bin Hamad al-Thani, fils de Mozah bint Nasser al-Missned, à la tête de la « Qatar Foundation »… le sponsor du FC Barcelone. Un conflit d’intérêt sur lequel l’UEFA pourrait bien se pencher de toute urgence.

Depuis 2011, l’émirat islamique a pris possession du PSG. Le Qatar Investment Authorities (QIA), fonds souverain qatari, piloté par le prince héritier de l’émirat, le Cheick Tamin Bin Hamal Al-Thani, a rapidement malmené l’identité du club de la capitale tout en dépensant près de 150 millions d’euros à l’intersaison ce qui en fait le champion d’Europe des transferts. Pour faire face à ces dépenses de nouveaux riches, le groupe qatari a fait appel au Qatar Tourism Authority (QTA), l’organisme chargé du développement du tourisme dans l’émirat et de sa promotion à l’étranger. QTA a ainsi signé avec le club un contrat de quatre ans (2012-2016) moyennant environ 150 à 200 millions d’euros par saison.

Le club catalan, lui aussi, a été « qatarisé » via la Fondation du Qatar qui versera au Barca 165 millions d’euros jusqu’en 2016. Quant à Malaga, autre club de ces quarts de finale,  il est passé sous pavillon qatari en 2011.  Propriétaire et président de l’équipe andalouse, le cheikh Abdullah bin Nasser Al Thani n’est autre que le cousin de bin Hamad Al Thani… le patron du Paris Saint-Germain. A ce rythme, la Ligue des champions, compétition européenne, prendra des allures de championnat qatari. Football, immobilier, construction de mosquées… l’impérialisme fulgurant du Qatar en Europe est sans précédent.

Crédit photo : PSG World, via Flickr (cc).