Faits & Documents n°353 du 15 au 31 mars 2013. Portrait : Frédéric Mion

Faits & Documents n°353 du 15 au 31 mars 2013. Portrait : Frédéric Mion

Le nouveau numéro de Faits & Documents du 15 au 31 mars 2013 va bientôt paraître, avec (entre autres) un portrait de Frédéric Mion, nouveau directeur de SciencesPo. Extrait.

C’est à l’issue d’une série de coups fourrés et d’un véritable putsch orchestré par les proches de feu Richard (« Ritchie ») Descoings qu’un inconnu du grand public, Frédéric Mion, le très gay-friendly secrétaire général de Canal+, a été finalement choisi, le 1er mars 2013, pour diriger l’Institut d’études politiques de Paris. Ce, alors qu’il ne correspondait pas aux critères fixés par la fondation nationale des sciences politiques, comme l’a expliqué l’un des trois finalistes, Louis Vogel, président de l’université Panthéon-Assas et de la Conférence des présidents d’univer- sité, qui, écœuré, a préféré se retirer: « Sciences-Po a affirmé au départ que le profil recherché était celui d’un universitaire. C’est pour cela que j’ai déposé mon dossier. En plaçant à la tête un haut fonctionnaire, ma candidature n’a plus lieu d’être. »

Faits & Documents n°353 du 15 au 31 mars 2013. Portrait : Frédéric Mion

Faits & Documents n°353 du 15 au 31 mars 2013. Portrait : Frédéric Mion

Se Vogliamo che tutto rimanga come è, bisogna che tutto cambi ! Giuseppe Tomasi di Lampedusa, Le Guépard. Incorrectement traduit en français par : « Il faut que tout change pour que rien ne change. »

« C’est vrai, quand on l’(Frédéric Mion) a vu arriver (en 1996), on s’est tous dit, c’est lui qui remplacera Richard. »
Un membre de la direction actuelle de Sciences Po, Le Monde, 3 mars 2013.

« J’ai mis du temps à me décider à participer à cette course […] Il a fallu vaincre mes inhibitions. »
Frédéric Mion, Le Monde, 3 mars 2013.

« Il n’est pas de meilleure démonstration de la place exorbitante de Sciences Po que l’at- tention portée à ses tribulations et à la nomination de son directeur. Dans nul pays au monde une seule école aurait fait tant de bruit […] Cela explique encore aujourd’hui (NDA : dans le conseil d’administration de l’IEP et de la FNSP) la place occupée par les dirigeants du CAC 40 ou les membres des dîners
du Siècle. »
Alain Garrigou, professeur de science politique, La Valse immobile des élites, Le Monde, 22 février 2013.

Début de la crise : la mort de Richard Descoings
C’est un article assez stupéfiant que Le Nouvel observateur (28 février 2013) a publié sur Richard Descoings au moment même où son successeur était choisi (il aura donc fallu près d’un an pour que la vérité commence à apparaître dans un grand hebdoma- daire…), Qui était vraiment Richard Descoings, le fantôme

Extrait du programme de Frédéric Mion, avec la page « Prolonger l’effort vers une diversité accrue » : « promesse de diversité sociale », « dimension symbolique », « caractère profondément novateur », « discrimination positive », etc. : la même logorrhée que « Ritchie », avec toujours plus de « diversité » issue du 9-3, en arrivant à un tiers de membres issus des « minorités visibles ». Donc un projet qui va à l’encontre des jeunes Français de souche.

Lire la suite : abonnez-vous à Faits & Documents, Lettre d’informations confidentielles d’Emmanuel Ratier – Abonnements France métropolitaine : 78 euros / an. Abonnements étranger et outre mer : 93 euros / an. En savoir plus : www.faitsetdocuments.com

Crédit photo : livatlantis via Flickr (cc)