Le Far West en plein Mulhouse : un coup de feu apparemment « gratuit » tiré contre un tramway bondé

Le Far West en plein Mulhouse : un coup de feu apparemment « gratuit » tiré contre un tramway bondé

12/03/2013 – 14h00
MULHOUSE (NOVOpress) – Vers 17 h 30 ce lundi 11 mars, en pleine heure de pointe, sur une ligne de tram (photo de cette ligne) entre la ZUP des Coteaux (qui est une “zone franche”) et le centre-ville de Mulhouse, une rame a été prise pour cible par un individu armé et cagoulé à la hauteur de la station Porte-Haute. Le projectile a fait voler en éclats une vitre latérale, heureusement sans faire de victime.

L’enquête n’en est qu’à ses débuts et les policiers doivent encore exploiter toutes les vidéos du secteur qui ont été réquisitionnées pour identifier le suspect et les raisons de son acte même si l’intention criminelle semble évidente.

En effet, les auditions des témoins sont formelles : vers 17 h 30, alors que la rame était bondée, certains ont observé un individu étrange sur le quai de la station Porte-Haute. Il s’agissait d’un homme cagoulé qui a alors brandi une arme et a clairement visé la rame avant de tirer. Le projectile se serait fiché dans le montant d’une vitre latérale qui sous l’effet de l’onde de choc a volé en éclats.

Le tram était à ce moment en train de rouler en direction du centre-ville. Il n’y aurait eu qu’un seul et unique tir. Le conducteur de la rame a immédiatement appliqué les consignes de sécurité, continuant sa route et invitant les passagers à sortir au niveau de l’arrêt « Mairie ».

Malgré la panique de certains passagers, le conducteur à su garder le contrôle de la situation. Les policiers rapidement sur place ont pu commencer à faire les constatations et à entendre les témoins.

Rappelons que ce n’est pas la première fois que les tramways de la ville sont la cible d’actes malveillants. Ainsi, en janvier, l’un d’entre eux avait été atteint par un cocktail Molotov et son chauffeur agressé, dans ce même quartier des Coteaux comme le rapportait à l’époque France 3 Alsace.  Deux « jeunes », âgées de 16 à 18 ans, avaient été interpellées dans cette affaire.

Julien Lemaire

Crédit photo : Agence d’Urbanisme de la Région Mulhousienne, via Flickr (cc).