Le siège du PS de Marseille transféré au tribunal

Le siège du PS de Marseille transféré au tribunal

10/03/2013 – 10H30
MARSEILLE (NOVOpress/Kiosque Courtois) –
C’est le titre ironique d’un communiqué de presse de Stéphane Ravier, candidat du Front national à la mairie de Marseille. En effet, pas moins de trois hiérarques du Parti socialiste local ont été mis en examen ou ont vu commencer leur procès, cette semaine au tribunal pour diverses escroqueries sur les fonds publics..

Jean‑Noël Guérini, sénateur et président socialiste du Conseil général des Bouches‑du‑Rhône, était mis en examen une nouvelle fois, celle là pour détournement de fonds publics ; c’est un habitué du palais de justice de Marseille pour différentes affaires, il peut en trouver le chemin maintenant les yeux fermés. De son coté Jean‑David Ciot, député et premier secrétaire de la fédération du parti, était mis en examen, lui, pour recel de détournement de fonds publics.

Par ailleurs, le procès de Sylvie Andrieux (ancienne vice-présidente de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, députée à Marseille depuis 1997) a débuté lundi. Elle est accusée d’avoir financé avec des fonds publics des associations fictives, parfois dirigées par des truands notoires, dans son secteur, pour conforter son assise électorale. Sylvie Andrieux risque dix ans d’emprisonnement, 150.000 euros d’amende et cinq ans d’inéligibilité.

Ironie de l’histoire, la région — socialiste — demande à la députée — socialiste — accusée, plus de 700.000 euros de dommages et intérêts. Michel Vauzelle (président PS de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, député des Bouches-du-Rhône) sera à la barre comme témoin… En attendant de revenir en tant qu’accusé ?

Crédit photo : neracoulis2012 via Flickr (cc).