“La Manif pour tous” ne « représente rien » pour le sénateur socialiste Jean-Pierre Michel

05/03/2013 – 22h00
PARIS (NOVOpress) – Le rapporteur de la loi Taubira en faveur du mariage homosexuel, Jean-Pierre Michel, ne veut pas recevoir les représentants de « La Manif pour tous ». Ce collectif avait pourtant mobilisé plus d’un million de manifestants le 13 janvier dernier à Paris contre l’adoption et le mariage homosexuels. De plus, il avait été reçu à l’Elysée par François Hollande en personne le 25 janvier.

La réponse cinglante de Jean-Pierre Michel (PS) au collectif "La Manif pour tous". Crédit : DR

La réponse cinglante de Jean-Pierre Michel (PS) au collectif “La Manif pour tous”. Crédit : DR. Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Pour tenter de légitimer un tel sectarisme, le sénateur PS de la Haute-Saône a adressé au collectif une lettre cinglante (ci-contre), immédiatement diffusée hier sur Twitter par les défenseurs de la famille. Jean-Pierre Michel avance d’abord un problème d’agenda : « Le planning est tout simplement surchargé, aucun créneau ne peut être affecté à votre organisation », écrit l’élu socialiste. Le ton de la missive devient ensuite franchement méprisant : « Je suis extrêmement réservé sur votre collectif. Vous représentez la pire des homophobies (…). Vous êtes dans le déni d’homophobie, comme d’autres sont dans le déni de racisme », assimilant donc les défenseurs de la famille à des « homophobes » comme l’a déjà fait Pierre Bergé, le milliardaire très proche des socialistes français.

Au passage, Jean-Pierre Michel donne des leçons chrétiennes aux participants à « La Manif pour tous » : « En tant que catholique, j’estime que les sommes dépensées pour l’organisation de vos événements […] auraient largement pu être données à des organisations solidaires proches de l’Église catholique ». Le rapporteur de la loi sur le mariage homosexuel a enfoncé le clou en confiant à Europe 1 que « La Manif pour tous » ne « représente rien ».

Sur son compte Twitter, le collectif a vivement réagi à ce refus, évoquant une « vision étriquée de la démocratie » et dénonçant une « honte ». En février dernier, Jean-Pierre Michel avait déclaré que « le fondement du juste est le rapport de forces ». Le 24 mars, une manifestation monstre contre la légalisation du mariage homosexuel se déroulera une fois encore à Paris. Un nouveau rapport de force qui ouvrira peut-être les yeux des socialistes sur la justesse des attentes des Français en matière de politique familiale…

Crédit photo Une : cbr_perso via Flickr (cc)