Affaire des bijoux « style esclave » : le Cran falsifie l’Histoire

5 mars 2013 | Société

05/03/2013 – 12h00
PARIS (NOVOpress) –
Le Cran (Conseil représentatif des associations noires de France), a dénoncé hier la mise en vente par Mango d’une gamme de bijoux intitulée « style esclave » (ci-dessus). Le groupe de prêt-à-porter espagnol a expliqué que l’utilisation du terme « esclave » pour décrire des bijoux vendus sur son site Internet français était due à une erreur de traduction.

Dans un communiqué, le Cran « ne peut qu’exprimer son indignation face à cette série de bijoux, qui visent à donner une vision élégante et colonialiste à un phénomène qui a fait le malheur de dizaines de millions d’êtres humains pendant près de quatre siècles ». En faisant remonter l’esclavagisme à « quatre siècles » et au « colonialisme », ce groupuscule communautariste profite de l’affaire pour faire croire que les Européens sont responsables de l’esclavage des Africains. Alors que les traites intra-africaines et musulmanes ont déporté respectivement 14 et 17 millions bien avant l’expansion européenne vers le Nouveau Monde. Ainsi, la traite musulmane a débuté dès le VIIème siècle. Tandis que de nombreux pays musulmans sont toujours esclavagistes. Sans doute historiquement incorrect pour le Cran…

Crédit photo : Capture d’écran

Novopress est sur Telegram !

Newsletter

* champ obligatoire
« Novo » signifie, en latin, « renouveler » ou encore « refaire ». Novopress se donne comme objectif de refaire l’information face à l’« idéologie unique ». Mais ce travail de réinformation ne peut pas se faire seul. La complémentarité entre les différentes plateformes existantes doit permettre de développer un véritable écosystème réinformationnel.