Un journaliste breton sélectionné pour les Bobards d’Or 2013

04/03/2013 – 20h30
RENNES (NOVOpress Breizh) –
Pour la quatrième année consécutive, Polémia, le think-tank dirigé par Jean-Yves Le Gallou, organise les Bobards d’Or le mardi 19 mars 2013. Cette cérémonie satirique, qui récompense les journalistes les plus habiles à désinformer pour servir le Système – chiffres arrangés, photos mal légendées, phrases tronquées, sources uniques etc. – a sélectionné cette année un bobard dû à l’imagination débordante d’un correspondant du Monde, par ailleurs journaliste à Ouest-France, qui avait transformé « Suleymane » en « Vladimir » . Arrêt sur une des nombreuses ficelles de ce totalitarisme doux, dont les mensonges répétés finissent par s’imposer dans les esprits et dictent les politiques de droite, comme de gauche.

En 2013, le jury de Polémia a donc sélectionné onze bobards, parfaits exemples de désinformation médiatique, parmi lesquels le « bobard total » lors de l’affaire Merah, le bobard par noyade de l’information, pour les Pussy Riots, par exemple, ou encore le bobard d’état civil qui consiste à choisir des prénoms politiquement correct pour le compte-rendu de faits divers.

Si substituer au véritable prénom d’une personne objet d’une enquête ou d’une mise en examen un prénom d’emprunt est une pratique journalistique de plus en plus courante, force est de constater que pour le choix dudit faux prénom, quelques tendances bobardières apparaissent.

Ainsi, en juin 2012, lorsqu’un jeune immigré tchétchène musulman de 16 ans a étranglé un de ses plus jeunes camarades de classe (le petit Kylian, 13 ans) dans la banlieue de Rennes, Le Monde a « respecté » la présomption d’innocence au point de cacher à ses lecteurs l’origine et la religion de l’agresseur. Pour cela, un simple changement de prénom a suffi : Suleymane était rebaptisé Vladimir. Un prénom russe traditionnel et en plus pas n’importe lequel, celui de Poutine. Hasard total, évidemment.

Un journaliste breton sélectionné pour les Bobards d’Or 2013

Copie d’écran du site du journal Le Monde. On peut agrandir l’image en cliquant dessus

Comment se passe le choix des meilleurs mensonges ? C’est le public qui décide et l’élection se passe en deux temps : dès aujourd’hui les internautes votent pour leur mensonge préféré sur le site des Bobards d’Or, sachant que les 5 bobards ayant récolté le plus de votes la veille de la cérémonie seront en lice pour remporter le prix le 19 mars. Le public présent votera en direct.

Pour assister à la cérémonie, on peut s’inscrire sur le site de Polemia ou par courriel: contact@bobards-dor.fr. Les Bobards d’Or seront diffusés en direct notamment sur NOVOpress.