2013 : Le spectre du communautarisme plane sur Marseille

2013 : Le spectre du communautarisme plane sur Marseille

27/02/2013 – 08h00
MARSEILLE (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) – Avec le festival annuel du film lesbien Cineffable, subventionné par la ville de Paris et interdit aux hommes, on croyait avoir touché le fond. Eh bien non. L’EuroLesboPride (ci-dessus) organisée à Marseille l’été prochain fera sans doute mieux, enfin, pire. Organisé, « par des lesbiennes pour des lesbiennes », il affiche la couleur sans complexe et promet « une cité universitaire réservée aux lesbiennes ».

Une cité universitaire, vous avez dit ? Qu’est ce qu’un établissement public à caractère administratif viendrait faire dans cette histoire ? Est ce lié au soutien du conseil général (PS) des Bouches-du-Rhône, présenté comme un partenaire institutionnel sur le document annonçant la manifestation ? On ne sait pas vraiment.

En revanche, on se demande toujours pourquoi le communautarisme et le sectarisme de ces groupes sont tolérés voire encouragés par nos politiques. Eux toujours si vigilants face à d’autres communautés.