Une fois de plus, du granit chinois à Nantes

Une fois de plus, du granit chinois à Nantes

24/02/2013 – 18h45
NANTES
 (NOVOpress Breizh) – Jean-Marc Ayrault n’est plus maire de Nantes, mais les habitudes prises de son temps demeurent : chaque fois que la ville ou la communauté urbaine de Nantes font des travaux de voirie, ou presque, les granitiers chinois en ont leur part. Les travaux en cours en donnent un nouvel exemple.

Nantes Métropole aménage actuellement une ligne de « chronobus » suivant le tracé de sa ligne de bus n°22. Les trottoirs seront rétrécis sur une partie du trajet. Au lieu de réutiliser les bordures de granit existantes, on en mettra des neuves. Il y en a pour 4.000 mètres linéaires.

Facture d'importation du granit chinois

Facture d’importation du granit chinois

Pour se fournir en granit, les aménageurs ont fait appel à une vieille connaissance : le carrier chinois Xiamen San Xiang Da. La commande a été passée par l’intermédiaire d’un importateur local, Cominex, filiale du groupe vendéen VM Matériaux (ci-contre), mais les bordereaux des palettes déchargées sur le port de Montoir portent le logo de Xiamen San Xiang Da, une sorte de Z qui ne veut pas dire Zorro. Le granit retenu est du type G341B, l’une des spécialités de Xiamen.

Ni Arnaud Montebourg, ni Delphine Batho, respectivement ministres du Redressement productif et de l’Écologie, n’ont apparemment réagi à ce nouveau dérapage de la ville du Premier ministre. Pourtant, l’achat de granit chinois n’est pas seulement un coup de poignard dans le dos des granitiers bretons : le bilan carbone de l’opération est forcément très négatif.

Quant aux élus écologistes de la municipalité nantaise, ils sont déjà fort occupés à cultiver un profil très bas à propos du projet d’aéroport du Grand Ouest, alias Notre-Dame-des-Landes. Ils ne vont pas en plus risquer une fâcherie avec les socialistes pour quelques bordures de trottoir…

Crédit photos : DR