Marseille : comment l’Etat capitule devant les exactions des gitans

Marseille : comment l’Etat capitule devant les exactions des gitans

20/02/2013 – 10h00
MARSEILLE (NOVOpress) –
Les forces de l’ordre viennent de mener une opération contre deux camps de gens du voyage installés à Nantes et Rezé (Loire-Atlantique). Selon Presse Océan, gendarmes et policiers « enquêtent sur une grosse série de cambriolages ». Dimanche, l’émission « L’étonnante vie des gens du voyage » sur M6, a fait un carton en réunissant deux millions de téléspectateurs en seconde partie de soirée. Soit la meilleure audience depuis août 2012 pour le magazine présenté par Bernard de la Villardière.

L’émission débute par un reportage consacré à une centaine de gitans qui ont pour objectif de s’installer illégalement sur un camp dans les quartiers sud de Marseille (Bouches-du-Rhône). Devant les caméras de M6 , les manouches défoncent à coups de masse un mur puis commencent à s’implanter sur le terrain. Quarante minutes après les faits, quatre policiers seulement tentent de stopper l’intrusion. L’un d’entre eux sera viré manu militari par les nomades, tandis qu’une collègue sera à deux doigts de se faire écraser par une caravane. Mécontents devant l’arrivée de CRS, les gitans provoqueront un embouteillage monstre sur l’autoroute du soleil lors du premier week-end des vacances scolaires, le 8 juillet dernier.

Pour cela, les nomades installent des barrières et allument un feu sur l’A8 (photo ci-dessus). Des automobilistes excédés, dont une jeune mère de famille paniquée pour son bébé de sept mois bloqué dans sa voiture par 40 degrés, sont nargués par les gens du voyage. Après sept heures de palabres, le préfet de police, Alain Gardère, « l’homme le plus puissant du département », cèdera. Les voyous auront le dernier mot. « Ils ont capitulé ! », lancent-ils en guise de triomphe. Une vidéo à découvrir ci-dessous.

Crédit photo : Capture d’écran/Novopress.