"Les Femen, celles-là de rebelles..." par Diane Fischer

“Les Femen, celles-là de rebelles…” par Diane Fischer

19/02/2013 – 08h00
PARIS (via Belle et Rebelle) – Voyant l’équipe d’hystériques débarquer à Notre-Dame, la première chose qui nous vient instinctivement à l’esprit c’est bien entendu : faites donc la même aux muslims pour rire un peu ! C’est vrai quoi, après tout en ce moment il n’y en a que pour les cathos : le Pape grabataire et nazi, le mariage homosexuel imposé (et on doit en plus se coltiner une fille qui s’appelle « Frigide Barjot » comme porte-parole !), et maintenant même nos pauvres cloches qui n’ont rien demandé à personne se font taper sur la gueule !

Alors oui, c’est vrai, les Femen se sont déjà « attaquées » à l’islam, mais certainement pas avec autant d’insistance ni avec la même animosité. On dirait presque d’ailleurs que c’est pour pouvoir s’en servir comme d’un alibi : « Regardez, on tape sur tout le monde ! » Sur tout le monde un peu, mais sur les chrétiens beaucoup et surtout ! Au début des Femen je ne vous cache pas qu’une partie de la rédaction de Belle et Rebelle était assez enthousiaste : de belles Ukrainiennes arborant des coiffes traditionnelles, c’était plutôt prometteur… Et puis à mesure de leur évolution et de leurs actions, nous nous sommes, vous l’imaginez, quelque peu crispées. Pour résumer nous sommes passez de « ça peut être intéressant » à « quelle bande de sales connes »

Leur dernière action s’inscrit une fois de plus dans une haine sans limite et gratuite envers les chrétiens, celles-là de rebelles… La forme d’activisme qu’elles ont choisi vient complètement dénaturer leur propos (au demeurant profondément vicié). Dans un sens c’est tant mieux, car elles passent pour les hystero-féministes qu’elles sont. Mais quel spectacle répugnant. Et quelle image pour la femme ? Depuis 40 ans et les premiers combats féministes, un grand nombre de femmes – et c’est aussi le combat de Belle et Rebelle – se battent pour lutter contre cette image de la dingue arrachant son soutien- gorge et voilà que les tarées de service remettent ça sur le tapis ! Quel genre de femmes s’identifie aux Femen, à part des gauchistes complexées et morbides en mal d’une idéologie féministe morte ? Les vraies femmes qui se respectent connaissent d’ailleurs toute l’utilité du soutien-gorge et agissent avec autrement plus d’élégance et de classe…

Ultime message enfin, c’est plutôt un conseil beauté Belle et Rebelle au vu de l’action de la gravité sur vos nénés mesdames les Femen (puisque j’imagine qu’il ne faut surtout pas vous appeler mesdemoiselles ?) : bien qu’ayant saisi votre aversion pour cet accessoire, le soutif c’est mieux… mais cela fera l’objet d’un prochain article.

Diane Fischer