Caroline Fouret et Femen ne goûtent guère la galanterie du Projet Apache

Caroline Fourest et Femen ne goûtent guère la galanterie du Projet Apache

15/02/2013 – 17h20
PARIS (NOVOpress) –
Pour la Saint-Valentin, les militants du Projet Apache (Génération Identitaire Paris) ont décidé de rendre hommage à leur façon à la gent féminine, et plus particulièrement aux harpies hystériques de Femen.

C’est ainsi qu’ils ont offert un bouquet (photo ci-dessus) agrémenté d’un petit texte indiquant : « Des fleurs pour les frustrées. Bonne Saint-Valentin de la part du Projet Apache ». Y était joint un tract sur lequel était précisé : « La galanterie n’est pas une obsession ». Une piqûre de rappel pour ces « féministes » hystériques que la galanterie qu’elles vomissent comme survivance d’un supposé sexisme est plutôt une marque de respect voire de civilisation contre la barbarie.

La réponse du Projet Apache au mensonge des Femen

La réponse du Projet Apache au mensonge des Femen

Las, ni les militantes de Femen ni leur grand soutien Caroline Fourest n’ont goûté l’humour des militants identitaires. Ainsi pour mademoiselle Fourest, la mention « La galanterie n’est pas une obsession » serait une « façon de dire : nous ne serons pas toujours aussi courtois à l’avenir… » (sic!). Et comme de bien entendu Caroline Fourest nous seriner sur la prétendue violence des militants identitaires (mensonge repris par les Femens elles-mêmes en y ajoutant le poncif éculé des crânes rasés…).

Cependant, comment apporter crédit à Caroline Fourest qui antidate des publications sur son site Prochoix en vue de garder les subventions de la Mairie de Paris, comme nous en informe nos confrères de Nouvelles de France, ou qui se fait vertement remettre à sa place pour ses méthodes par Pascal Boniface ?

De même, les Femens ne sont pas exemptes de critiques quant à leur violence réelle. Il suffit juste de voir leur comportement pendant la manifestation organisée par Civitas ou à Notre-Dame…