Allemagne : un cadre du parti Die Linke aurait‑il été un informateur de la Stasi ?

Allemagne : un cadre du parti Die Linke aurait-il été un informateur de la Stasi ?

13/02/2013 – 10h00
BERLIN (Novopress avec le Bulletin de réinformation) – C’est ce que va essayer de déterminer la justice allemande. En effet, le procès de Gregor Gysi (photo ci-dessus) s’est ouvert dimanche à Hambourg.

Gregor Gysi préside aujourd’hui au Bundestag (la chambre fédérale des députés) le groupe Die Linke (littéralement la Gauche, formé par des anciens du SPD proches d’Oskar Lafontaine [l’aile gauche du parti social-démocrate qui a fait scission d’avec ce dernier] et d’anciens communistes de RDA, le SED, avec Gregor Gysi, note de Novopress). Die Linke est sur la ligne du Parti de Gauche de Jean-Luc Mélenchon et a noué des accords avec le parti français.

A l’époque de la RDA, Gregor Sysi était un membre éminent du parti au pouvoir, mais aussi avocat. Il avait d’ailleurs défendu plusieurs opposants au système. On l’accuse aujourd’hui d’avoir délivré à la police politique, la Stasi, des renseignements sur ses clients. Die Linke dénonce un procès politique, alors que ce parti décline lentement depuis quelques années.

Crédit photo : Franck000 via Wikipédia (cc).