Les Femen profanent la cathédrale Notre-Dame de Paris

Les Femen profanent la cathédrale Notre-Dame de Paris

12/02/2013 – 20h20
PARIS (NOVOpress) – Un groupe de gauchistes, du mouvement Femen, a profané la cathédrale Notre-Dame de Paris mardi matin, afin de « fêter le départ du pape Benoît XVI ».

Huit femmes, entrées dans le flot des touristes, se sont mises nues à proximité des nouvelles cloches qui étaient exposées dans la nef du prestigieux édifice religieux parisien. Elles ont alors scandé des slogans violemment antichrétiens, également peints en anglais sur leur corps, du style : « Pope no more » (« Plus de pape »), « Crise de la foi », ou « Bye bye Benoît ! »

Les agresseurs ont été pris à partie par de nombreux visiteurs, scandalisés par cette violation antichrétienne. Ils ont ensuite été évacués par le service d’ordre de Notre-Dame. Les Femen ont continué ensuite leur action sur le parvis de la cathédrale en hurlant : « In gay we trust », ou « Dégage homophobe ! ».

Né en 2008 à Kiev (Ukraine), le groupuscule Femen est désormais illégal dans ce pays. Une journaliste russe a démontré que les militantes étaient payées pour manifester et financées par des milieux d’affaires européens et américains.

Dernièrement, ce mouvement gauchiste avait attaqué déjà à Paris des femmes et des enfants lors d’une manifestation Civitas contre le mariage homosexuel. L’action qui visait Notre-Dame en ce début de semaine, rappelle également la profanation en 2012 de la cathédrale orthodoxe de Moscou, perpétrée par les Russes de Pussy Riot.

Crédit photo Une : Irish Typepad via Flickr (cc).