Benoît XVI remercié par les traditionalistes et par les Arabes d’Italie

Benoît XVI remercié par les traditionalistes et par les Arabes d’Italie

12/02/2013 – 14h30
ROME (NOVOpress) – Les réactions se sont multipliées hier, en Italie et dans le monde, après l’annonce par le Pontife régnant, Benoît XVI, de sa renonciation au trône de saint Pierre à compter du 28 février.

On retiendra en particulier deux expressions de gratitude, qui éclairent deux facettes d’un pontificat dont il faudra, pour faire le bilan, un peu plus de recul.

D’abord, le communiqué de la Maison générale de la Fraternité Saint-Pie X : « Malgré les divergences doctrinales manifestées encore à l’occasion des entretiens théologiques tenus entre 2009 et 2011, la Fraternité Saint-Pie X n’oublie pas que le Saint Père a eu le courage de rappeler que la messe traditionnelle n’avait jamais été abrogée, et de supprimer les effets des sanctions canoniques portées contre ses évêques, à la suite des sacres de 1988. Elle n’ignore pas l’opposition que ces décisions ont suscitée, obligeant le pape à se justifier devant les évêques du monde entier. Elle lui exprime sa gratitude pour la force et la constance dont il a fait preuve à son égard en des circonstances aussi difficiles, et l’assure de ses prières pour le temps qu’il souhaite désormais consacrer au recueillement.

A la suite de son fondateur, Mgr Marcel Lefebvre, la Fraternité Saint-Pie X réaffirme son attachement à la Rome éternelle, Mère et Maitresse de Vérité, et au Siège de Pierre. Elle redit son désir d’apporter sa contribution pour résoudre, selon ses moyens, la grave crise qui secoue l’Eglise. Elle prie pour que, sous l’inspiration du Saint-Esprit, les cardinaux du prochain conclave élisent le pape qui, selon la volonté de Dieu, œuvrera à la restauration de toutes choses dans le Christ (Eph. 1,10). »

Ensuite, le message du président de la Comai (Communauté du monde arabe en Italie), Foad Aodi : « Nous remercions le Pape pour ses nombreux appels constructifs en faveur de la paix, des droits de l’homme et des immigrés, pour ses aides humanitaires aux civils en difficulté, pour le dialogue interculturel et interreligieux. […] Nous souhaitons que l’Église italienne puisse réagir dans l’unité de tous pour surmonter ce moment qui a surpris tout le monde et affronter la succession avec sérénité et espérance, en souhaitant que le successeur soit un pape italien.

Le monde arabe réaffirme qu’il est proche du Pape et de toute l’Église catholique et qu’il est prêt à poursuivre et intensifier la collaboration et le dialogue avec toutes les religions ».

Deux facettes du pontificat qui s’achève, deux chemins possibles pour le conclave qui va s’ouvrir le mois prochain.

Crédit photo : Kancelaria Prezydenta RP via Wikipédia (cc).