Houria Bouteldja homophobe ?

Houria Bouteldja homophobe ?

06/06/2013 – 22h15
PARIS (NOVOpress) – S’agit-il d’un coin enfoncé dans les certitudes des médiacrates convaincus de réduire les opposants au mariage pour tous à « la France blanche et catholique » ? Mais toujours est-il que c’est la diversité, pourtant tant promue par ces mêmes médiacrates, qui énoncent des propos, le plus souvent très politiquement incorrects, hostiles au mariage pour tous, voire même à l’homosexualité.

Après le rappeur MC Jean Gab1, c’est au tour de Houria Bouteldja elle-même. La fonctionnaire de l’Institut du monde arabe – désormais présidé par Jack Lang… – et présidente du Parti des indigènes de la République (PIR) affirme son soutien à deux militants de son mouvement, comme l’indique le site d’information Streetpress.

En effet, tous membres du PIR, Stella Magliani-Belkacem et Félix Boggio Ewanjé-Epée viennent de sortir, aux éditions La Fabrique, « Les féministes blanches et l’empire ». Un essai dans lequel les deux auteurs affirment que « l’homosexualité, comme identité » est « une notion » occidentale qui n’est pas adaptée au monde arabe et africain.

Reprenant les théories sur sémantique et impérialisme, Stella Magliani-Belkacem et Félix Boggio Ewanjé-Epée entendent « dénoncer la tentative de faire de l’homosexualité une identité universelle qui serait partagée par tous les peuples et toutes les populations. » (sic !) Mais surtout, selon les deux auteurs, l’homosexualité est imposée comme identité dans des contrées où elle n’existerait pas. « Dans la tradition des identités arabes par exemple, cette notion-là a été importée ». De plus,  « les conditions matérielles à l’émergence de ce qu’on appelle l’homosexualité ne sont pas forcément réunies dans ces espaces. » 

Une vision des choses éminemment partagée et soutenue par Houria Bouteldja qui indique à Streetpress : « Le mariage pour tous ne concerne que les homos blancs. Quand on est pauvre, précaire et victime de discrimination, c’est la solidarité communautaire qui compte. L’individu compose parce qu’il y a d’autres priorités. » « C’est comme si on demandait à un pauvre de manger du caviar. » (sic !)

On attend les réactions de la gauche et de l’extrême gauche contre cette homophobie issue de la diversité. En effet, Streetpress nous apprend que Stella Magliani-Belkacem est intervenue à l’université d’été du Front de Gauche, en août dernier à Grenoble, où elle était à la tribune pour s’exprimer sur « l’anti-racisme et le mutliculturalisme ». Félix Boggio Ewanjé-Epée est, quant à lui, un ancien du NPA…

Crédit photo une : Capture d’écran.