Copinages et distributions de prébendes, assiste-t-on à la mise en place d’un Etat PS ?

Copinages et distributions de prébendes, assiste-t-on à la mise en place d’un Etat PS ?

05/02/2013 – 08h00
PARIS (NOVOpress avec le Bulletin de réinformation) –
Loin des bonnes promesses de François Hollande, on assiste depuis mai dernier à une véritable chasse aux sorcières au sommet de l’État. 30% des préfets auraient été mutés, 50% des recteurs d’académie remerciés. Certains hauts fonctionnaires ont été purement et simplement limogés.

A l’opposé de la politique sarkozyste d’ouverture, le pouvoir en place distribue les postes clés à ses amis. L’insubmersible Jack Lang prend ainsi la présidence de l’Institut du monde arabe. Olivier Schrameck, ancien directeur de cabinet de Lionel Jospin, s’installe à la tête du CSA. Jean-Pierre Jouyet, l’ami de trente ans de François Hollande, dirigera quant à lui la Banque publique d’investissement.

La gauche montre donc qu’elle sait faire preuve de cohérence, en appliquant scrupuleusement l’injonction de Robespierre à la Convention le 17 thermidor 1794 : « Les têtes vont tomber ».