Mariage homosexuel : un acte « beau comme une rose »… socialiste

Mariage homosexuel : un acte « beau comme une rose »… socialiste

30/01/2013 – 12h00
PARIS (NOVOpress) – Les débats autour de la légalisation du mariage homosexuel ont démarré hier à l’Assemblée nationale. Ils devraient durer deux semaines et porteront aussi sur l’adoption des enfants par des couples d’homosexuels et de lesbiennes. Hier après-midi, Christiane Taubira, la ministre de la Justice, a voulu faire preuve de grandiloquence en citant le poète guyanais Léon-Gontran Damas : « L’acte que nous allons accomplir est beau comme une rose dont la Tour Eiffel assiégée à l’aube voit s’épanouir enfin les pétales ».

Une prose certes moins vulgaire que celle qui a été utilisée par les participants au maigre défilé de dimanche dernier en faveur du « mariage pour tous ». On pouvait lire sur les banderoles déployées par la gauche et l’extrême gauche, ce type de slogans : « Si Hollande recule, on l’encule » (photo ci-dessus) ; « Jésus avait deux papas et une mère porteuse » ; « Frigide ton cul doit être jaloux de la merde qui sort de ta bouche » ou encore : « On est pédés mais pas curés »

Cependant, les propos du garde des Sceaux, au-delà d’une sidérante tautologie, montre une volonté manifeste de réaliser une véritable révolution anthropologique, qui ne masque d’une haine antichrétienne.

Ainsi pour Christiane Taubira : « Le mariage catholique était facteur d’exclusion, car seuls les catholiques peuvent se marier à l’église. » Sans compter que contrairement à la définition du mot famille : « La famille se décline au pluriel … il existe des couples sans enfants », toujours selon le ministre de la Justice.

Un constructivisme pleinement assumé qui a fait réagir Philippe Vardon sur son compte Twitter : « Je regarde Christiane Taubira à la tribune, expliquant son projet de loi ignoble. Elle est le visage de la gauche haineuse, anti-tradition, anti-France… et le reste de la gauche lui ressemble beaucoup ! Un horrible sentiment, une douleur presque. Oui, cette gauche est bien une gauche d’apprentis-sorciers, une gauche de guerre civile. Tout cela ne va pas bien se passer… » Ajoutant : « Pour Ce projet de loi, ce débat devait apaiser, or il ne fait que creuser des tranchées, créer des haines. Je pense que les homosexuels seront les grands perdants. Ils vont – dans leur ensemble – être assimilés à cette minorité extrémiste qui aura imposé un bouleversement à tous, à cette minorité qui a exprimé sa haine envers ce qui ne lui ressemble pas, sa volonté de détruire. »

Du côté des opposants à ce projet de loi socialiste contre la famille, ils manifesteront de nouveau samedi prochain en début d’après-midi, devant les préfectures et les mairies, partout en France.

Crédit photo : DR