Mondial 2022 : Sarkozy et Platini tremperaient dans le « Qatargate »

Mondial 2022 : Sarkozy et Platini tremperaient dans le « Qatargate » [MàJ]

30/01/2013 – 15h10
PARIS (NOVOpress) –
Le Bloc identitaire a réagi face à ce “scandale”, par le biais d’un communiqué.

Rappelant que “de la place de l’Opéra de Paris jusqu’à l’hôtel Martinez de Cannes, [il] a toujours été aux avant-postes pour dénoncer le rachat progressif de la France par le Qatar”.

C’est la raison pour laquelle “dans un premier temps, [le Bloc identitaire] invite tous les Français à signer [sa] pétition visant à obtenir une commission d’enquête sur les investissements qataris et leurs relais en France. Cette demande n’est pas extravagante puisque certains députés indépendants ont témoigné de la même préoccupation.”

De son coté Fabrice Robert, président du Bloc Identitaire, a personnellement indiqué :

“Plus rien ne nous étonne de la part du Qatar. Pour cet émirat, tout – entreprises, individus, événements sportifs – est à vendre, ce n’est qu’une question de prix.
Ce nouveau scandale permet notamment de rappeler que le Qatar tente aussi de racheter progressivement la France grâce à la lâcheté de nos élites dirigeantes. Pour exemple, une loi unique taillée sur mesure, exonère les Qataris d’imposition sur les plus-values immobilières et d’impôt sur la fortune (pour les cinq premières années de résidence) alors qu’aujourd’hui on impose l’austérité à notre peuple.
Aujourd’hui, le Qatar se paye notre patrimoine (hôtels particuliers, palaces, etc.), investit dans les entreprises et les médias, achète nos clubs de football (PSG) et même nos banlieues.

Le Bloc identitaire a toujours été en avance pour dénoncer le rachat progressif de la France par le Qatar. Nous entendons mettre en place très prochainement de nouvelles initiatives – au-delà des étiquettes partisanes – sur ce thème crucial pour l’avenir et l’indépendance de notre pays.”

 

29/01/2013 – 21h00
DOHA (NOVOpress) –
Le Qatar dépense sans compter : livraison d’armes pour les islamistes en Syrie ou au Mali, financement des mosquées dans l’Hexagone, rachat des plus beaux palais français à Paris, ou encore, acquisition du PSG. Dans l’univers de l’argent sale et du ballon rond, le Qatar fait la Une des médias depuis hier. France Football a en effet publié une enquête dans laquelle le bihebdomadaire (photo ci-dessus) accuse le Qatar de corruption dans la course à l’attribution du Mondial 2022. C’est le 2 décembre 2010 que le comité exécutif de la FIFA a confié à l’émirat qatari l’organisation de cette Coupe du monde de football.

Pour étayer sa démonstration, France Football cite notamment un mail interne de la FIFA dans lequel le secrétaire général de la Fédération internationale de football, Jérôme Valcke, déclare : « Ils ont acheté le Mondial 2022 ». Un « Qatargate » qui impliquerait également Nicolas Sarkozy et Michel Platini. La revue révèle en effet un rendez-vous secret entre Nicolas Sarkozy, Michel Platini, Sébastien Bazin (alors président du PSG) et le prince Tamin bin Hamad al-Thani du Qatar, afin de lui offrir la voix de la France.

L’enquête de France Football n’est pas la seule à accuser de corruption le Qatar et ses soutiens occidentaux. En octobre 2010, le « Sunday Times » avait recueilli le témoignage d’une employée du service communication internationale pour la candidature du Qatar. Elle accusait deux membres du comité exécutif, l’Ivoirien Jacques Anouma et le Camerounais Issa Hayatou, président de la CAF, d’avoir touché 1,5 million de dollars afin de voter en faveur du Qatar. Elle s’est rétractée en juillet 2011…

En décembre 2010, le Wall Street Journal révélait à son tour qu’au moins un des conseillers de la fédération qatarie avait proposé à la fédération argentine de lui verser 78,4 millions de dollars en contrepartie de son soutien. Cet énorme scandale international pourrait enfin braquer une lumière crue sur les magouilles multiformes des Qataris.