Bruno Gollnisch renonce à se présenter à Nice ?

Bruno Gollnisch renonce à se présenter à Nice ?

28/01/2013 – 12h00
NICE (NOVOpress) – Bruno Gollnisch ne souhaiterait pas se présenter à Nice aux prochaines élections municipales comme lui a proposé Marine Le Pen. C’est l’hebdomadaire local Le Petit Niçois qui nous l’apprenait ce vendredi dans le cadre d’un entretien avec le député européen du FN, dont l’éventuel parachutage a déjà fait couler beaucoup d’encre. Si l’entretien semble parfois un peu flou, il est en tout cas une phrase qui semble assez claire et sert même de titre à l’article : “Je ne serai pas candidat à Nice !”

Voici à nouveau les cartes totalement rebattues, dans une période pré-électorale qui commence à ressembler à un feuilleton américain à Nice !

L’ancien maire Jacques Peyrat a déclaré sa candidature jeudi dernier, en appelant au soutien des identitaires et du FN. Il a d’ores et déjà reçu celui du RPF de Christian Vanneste, qui était d’ailleurs présent lors de sa conférence de presse. Les trois forces politiques l’ayant soutenu lors des dernières échéances (cantonales, puis législatives).

Philippe Vardon, président de Nissa Rebela, continue de marteler de son côté qu’il souhaite l’union la plus large possible et un véritable rassemblement englobant Jacques Peyrat, FN, Identitaires. Il déclare même dans le journal 20 minutes : “Diviser en maintenant une liste FN et une liste Peyrat serait une attitude criminelle.”

Du côté du FN des Alpes-Maritimes, on ne tire pas tout à fait dans le même sens en revanche. La secrétaire départementale Lydia Schénardi a déclaré dans les colonnes de nos confrères du Monde “ne pas comprendre pourquoi le FN s’encombrerait du boulet des Identitaires”.

Les résultats électoraux des précédentes municipales (en 2008) devraient inciter Mme Schénardi à davantage de prudence, ou d’humilité. En effet,elle n’avait alors réalisé – à la tête de la liste FN – qu’un modeste point de plus que la liste identitaire menée par Philippe Vardon (qui, déjà, avait tenté de parvenir à une liste d’entente).

Par ailleurs, ces propos agressifs ont de quoi étonner dans le bouche de celle qui déclarait en juin dernier “Avec les Identitaires, on a un avenir commun sur la ville de Nice” sur France 3.

Que dire ? A suivre !

Crédit photo : Marie-Lan Nguyen via Wikipédia (cc).