Nice : plus forte implication de Philippe Vardon pour les élections municipales

23/01/2013 – 10h00
NICE (NOVOpress) – Comme nous vous l’avions indiqué précédemment, l’opposition de droite à Christian Estrosi connaît pas mal de changements ces jours derniers.

Premier changement important et non des moindres, ceux qui concernent Nissa Rebela. Lors de la galette des rois et des vœux prononcés vendredi dernier, Philippe Vardon a indiqué se « mettre en retrait de la direction courante de Nissa Rebela et de la confier à notre Secrétaire Général Benoît Loeuillet. » Raisons de ce « retrait » ? « Tant mon implication désormais TOTALE dans la préparation des municipales – et notre volonté que les identitaires soient prêts à y participer tout aussi totalement, quelle que soit la configuration – que le réel boum que nous connaissons depuis septembre nous ont poussé à réorganiser notre direction. »

De plus, Philippe Vardon précise : « Je compte personnellement m’engager PLEINEMENT et TOTALEMENT dans la préparation des élections municipales, à Nice bien entendu mais aussi en apportant mon soutien à la constitution de listes de rassemblement ailleurs dans le département et même ailleurs en France. »

C’est la raison pour laquelle Phillipe a ajouté : « Par ailleurs, pour renforcer mon action publique, un site internet où je publierai mon actualité et un éditorial hebdomadaire ainsi qu’une “Association des Amis de Philippe Vardon” seront lancés dans les semaines à venir. »

Au sujet des municipales, Philippe Vardon proclame : « Nous allons, je vais, continuer à œuvrer dans le sens d’une large liste d’union POUR NICE aux élections municipales. Malgré les difficultés réelles, nous devons continuer à discuter avec nos différents partenaires et aboutir à un accord ! J’en appelle au sens du Bien Commun de tous. Ceux qui œuvreraient d’une manière ou d’une autre contre le rassemblement, porteront une responsabilité énorme face aux Niçois… »

« Réactions épidermiques »

D’où la raison pour laquelle Philippe Vardon remarque : « Je me félicite à ce titre de la présence ici ce soir de représentants de l’Entente Républicaine de Jacques Peyrat, de responsables du RPF de Christian Vanneste et de militants du Front National. Oui, malgré les difficultés réelles, l’union est en cours ! Quelle tête de liste ? Quelle configuration ? Il faut en discuter, et il faudra bien sûr trancher. En organisant des “primaires” comme certains commencent à le murmurer ? Après tout pourquoi pas ! Et puis peut-être que les médias locaux, qui semblent s’intéresser fortement à ce qui se passe dans le camp patriote, pourraient aussi y aller d’un petit sondage pour évaluer les forces en présence ? »

Interrogé par Nice-Matin au sujet de l’éventuelle venue de Bruno Gollnisch à Nice pour être la tête de liste du Front national, Philippe Vardon a répondu : « Nous ne sommes pas vraiment pour le parachutage. Nous croyons en l’enracinement local. Mais Bruno Gollnisch est une personnalité politique de premier plan. On pourra discuter avec lui s’il décide que l’air de chez nous est plus frais… »

Une venue potentielle de Bruno Gollnisch qui, comme nous l’avions annoncé, ne fait pas le bonheur de Gaël Nofri, non adhérent au Front national et dont l’action pour le Rassemblement Bleu Marine à Nice n’a pas vraiment fait apparaître une logique… de rassemblement, ni même prouvé son efficacité. Pour preuve, ses dernières déclarations au sujet de Bruno Gollnisch et des Identitaires. Sans parler des attaques contre Marine Le Pen elle-même.

Marine Le Pen qui a dû affirmer : « On peut difficilement comprendre qu’il ait des réactions aussi épidermiques. » D’autant que pour l’instant rien n’est décidé et que peut-être le cas serait tranché lors d’une prochaine commission d’investiture du FN en février.

Arnaud Naudin

Crédit photo : Nissa Rebela