Italie : Une député du Peuple de la Liberté demande l’exclusion de deux élus du Conseil de l’Europe

Le palais de l’Europe, siège du Conseil de l’Europe, à Strasbourg

22/01/2013 -10h00
STRASBOURG (via le site de Lionel Baland) –  Le député au Parlement italien du Peuple de la Liberté (centre-droit, le parti de Berlusconi, note de Novopress) Fiamma Nirenstein, juive et  pro-israélienne qui a décidé de quitter la politique italienne pour aller vivre en Israël, a estimé que le représentant hongrois Tamas Gaudi Nagy du Jobbik ainsi que la Grecque Eleni Zaroulia de L’Aube dorée – tous deux  membres du Conseil de l’Europe – appartiennent à des formations qui ont violé les valeurs de l’organisation par leurs prises de position qu’elle qualifie de xénophobes et antisémites (Marton Gyöngyösi du Jobbik a tenu des propos au sein du Parlement hongrois qui ont été présentés d’une manière tronquée et exagérée.)

Soutenue par un nombre requis d’au moins dix parlementaires appartenant à un minimum de cinq délégations nationales, la demande a été transmise à la Commission du règlement de l’Assemblée qui doit rendre son avis dans la semaine.

Le président de l’Assemblée du Conseil de l’Europe, Jean-Claude Mignon (UMP – France), s’est prononcé personnellement contre cette mise en cause des deux députés, estimant qu’ils ont été élus dans le cadre de scrutins jugés démocratiques : « Il n’appartient pas à l’Assemblée de dire aux Hongrois et aux Grecs “Vous avez correctement voté” ou “Vous n’avez pas correctement voté” ».

Crédit photo : Council of Europe via Wikipédia (cc).