2013 : La Chine va confirmer son statut de 3ème puissance spatiale

2013 : La Chine va confirmer son statut de 3ème puissance spatiale

18/01/2013 –  18h00
PEKIN
(NOVOpress) – La Chine est peut-être un pays communiste, on ne peut que reconnaître malgré tout son investissement et sa volonté à se placer aux niveaux des très grandes puissances. Dans cette optique, les dirigeants chinois ont bien compris l’importance capitale d’avoir un programme spatial ambitieux.

Et c’est le moins qu’on puisse dire. En effet, depuis le 15 octobre 2003, et l’envoi dans l’espace du tout premier taïkonaute, Yang Liwei, tout s’est accéléré.

D’après le Groupe aérospatial chinois (CASC), pour 2013, la Chine envisage de mettre en orbite pas moins de 20 engins spatiaux, dont le vaisseau habité Shenzhou X. Ce programme confirmera la Chine en tant que 3ème puissance spatiale au monde, creusant nettement son avance sur l’Europe, et se rapprochant petit à petit des Russes et Américains.

Le Shenzhou X s’arrimera au module orbital inhabité Tiangong 1 (schéma en Une avec ses panneaux solaires ouverts), prototype de la future station orbitale chinoise, prévue pour 2016. Et ce n’est pas tout, les Chinois comptent également lancer un satellite de télédétection de la Lune, baptisé Chang’e 3, qui se posera sur la surface lunaire également cette année.

Rappelons que la Chine compte déjà plus de 200 satellites, soit un cinquième de tous les engins spatiaux évoluant en orbite terrestre.

Mais le pays de Mao voit encore plus loin, on prévoyant l’envoi de missions habitées sur la Lune à l’horizon 2025, et sur Mars aux alentours de 2040 ! Voici donc un sérieux rival pour la NASA, car comme dans les années 60, la « course aux étoiles » est relancée avec cette fois-ci la planète rouge comme objectif.

Au-delà de l’intérêt technologique et l’avantage diplomatique que procurent ces appareils, l’autre grand bénéfice de ces projets est bel et bien de souder un Peuple, de renouer avec une certaine fierté patriotique, grâce au rayonnement international que procurent ces exploits.

Qu’il semble loin le temps où nous autres, français, étions considérés être à cette troisième position à la place des chinois. Une époque où, la fusée Ariane et le Concorde faisaient le prestige de notre pays à travers le monde. Depuis, le marasme économique, industriel et sociétal de notre France est passé par là, emportant avec lui toutes les grandes ambitions que l’on pouvait attendre de nos gouvernants.

Julien Lemaire pour Novopress

Crédit photo : Craigboy, via Wikipédia, (cc).