La Russie sanctionne toute collaboration en faveur de l’immigration

La Russie sanctionne toute collaboration en faveur de l’immigration

16/01/2013 – 14h00
MOSCOU (NOVOpress) – Alors que les socialistes français viennent de supprimer le « délit de solidarité » afin de ne pas sanctionner les personnes qui collaborent à l’immigration de masse, en Russie, c’est l’inverse : le président Vladimir Poutine vient de présenter des amendements à la loi « Sur le droit des citoyens russes à la liberté de mouvement et de choix de résidence au sein de la Fédération de Russie ». Pour la première fois, la responsabilité du propriétaire de l’habitation dans laquelle un étranger vit illégalement, est engagée : les personnes physiques devraient avoir à payer jusqu’à 7.000, les personnes morales jusqu’ à 8.000 roubles.

De plus, en cas de violation des lois sur l’immigration, un propriétaire peut être tenu pénalement responsable et être emprisonné pour une période maximale de trois ans. Ces amendements s’inscrivent dans la « guerre contre les abus généralisés du droit des propriétaires immobiliers à l’enregistrement des citoyens ». Ces mesures correspondent aux attentes des Russes : près de 70% de la population souhaitent que l’immigration soit ralentie dans leur pays.

Crédit photo : hdes.copeland via Wikipédia (cc).