Inde/Pakistan : nouvelle escalade au Cachemire

Inde/Pakistan : nouvelle escalade au Cachemire

Le découpage du Cachemire entre l’Inde et le Pakistan.La ligne rouge indique le territoire traditionnel de l’État princier précédant l’indépendance. Crédit photo : Spiridon Ion Cepleanu via Wikipédia(cc).

16/01/2013 – 08h00
PARIS (NOVopress) – “Répondez au feu par le feu”, l’ordre lancé lundi 14 janvier par le chef de l’armée indienne, Bikral Singh, à ses commandants postés dans la région du Cachemire, est on ne peut plus clair. Celui-ci fait suite à l’escalade de violence toute récente dans la région où les accrochages se sont multipliés la semaine dernière. D’un côté comme de l’autre, on affirme que deux soldats de chacune des factions ont été tués par les forces adverses.

Ce ne sont certes pas les premières tensions qui éclatent dans la province himalayenne, mais il semblerait que l’on ait cette fois atteint des sommets de brutalité, avec notamment la décapitation de l’un des soldats indiens tués par les forces pakistanaises ! Détail sordide : la tête de celui-ci n’aurait toujours pas été restituée à l’Inde. A ce propos, un haut-responsable de l’armée pakistanaise a déclaré qu’il s’agissait là d’une simple manœuvre de propagande de l’armée indienne.

“Une désescalade rapide de la violence semble improbable”, résume le journal The Times of India. En effet, lorsque l’on s’arrête sur les derniers événements survenus, une rapide sortie de crise semble complètement improbable. Le Premier ministre indien, Manmohan Singh, a même déclaré mardi qu’il pourrait être tenté de revoir les accords commerciaux qui lient actuellement les deux pays et les déclarations hargneuses se multiplient des deux côtés.

Rappelons que l’Inde et le Pakistan revendiquent tous deux le Cachemire, dont ils administrent chacun une partie. Trois guerres ont opposé les deux pays depuis leur indépendance en 1947. Deux d’entre elles concernaient cette province, fortement militarisée de part et d’autre. La dernière mobilisation d’ampleur des troupes indiennes à sa frontière avec le Pakistan a eu lieu fin 2001 après une attaque islamiste contre le Parlement de New Delhi. Un cessez-le-feu a été instauré en 2003 le long de la “Ligne de contrôle” coupant le Cachemire en deux, mais il est périodiquement violé par les deux camps.

Les deux frères ennemis d’Asie du Sud avait pourtant depuis 2011 repris un dialogue de paix mais celui-ci avait à nouveau été gelé suite aux attentats de Bombay en novembre 2008, attribués par l’Inde à un groupe islamiste du Pakistan et appuyés par l’armée pakistanaise, ce que dément Islamabad.

Si l’on sait quand et comment ce conflit a commencé, difficile de dire jusqu’où celui-ci nous emmènera, sachant que ces voisins-là sont tous deux des puissances nucléaires.

Julien Lemaire