50% de la nourriture mondiale terminent à la poubelle

50% de la nourriture mondiale terminent à la poubelle

15/01/13 – 15h00
PARIS (NOVOpress)
– Alors que les famines se multiplient et que le matlhusianisme reprend de la vigueur dans certains milieux, une étude menée réalisée par l’Institution des ingénieurs en mécanique (Institution of Mechanical Engineers) révèle que près de la moitié de la nourriture mondiale est actuellement gaspillée.

Les principales causes de cet incroyable gâchis sont des problèmes de stockage et de méthodes de transport, ainsi que les comportement irresponsables de très nombreux distributeurs et consommateurs.

Selon l’étude, à l’heure actuelle, le monde produit près de quatre milliards de tonnes de nourriture par an, mais 1,2 à 2 milliards de tonnes ne sont pas consommées et finissent aux ordures.

En Grande-Bretagne, par exemple, près de 12,3 milliards d’euros de nourriture sont jetés par les ménages chaque année, notamment de très nombreux fruits et légumes comestibles mais qui ne sont pas conformes aux critères « de taille et d’apparence ».

« Ce taux de gaspillage est une réelle tragédie qui ne peut pas continuer si nous voulons relever le défi consistant à satisfaire de manière durable nos besoins futurs en nourriture », conclut l’étude.

Une étude qui démontre que ce sont prioritairement les dysfonctionnements et absurdités du système mercantile moderne associés aux comportements peu responsables des consommateurs (encouragés par la publicité, par exemple par le biais d’offres « promotionnelles » qui poussent à acheter bien au delà de ses besoins, puis à jeter), et non un problème quantitatif de production, qui favorisent la hausse actuelle des prix alimentaires et empêchent de nourrir convenablement l’ensemble de la population.

Crédit photo Luc legay via Flickr (CC)