Etats-Unis : Obama veut une régularisation massive des immigrés clandestins

Etats-Unis : Obama veut une régularisation massive des immigrés clandestins

14/01/2013 – 16h10
WASHINGTON (NOVOpress) –
Le président américain, Barack Obama, envisage de pousser le Congrès à agir rapidement sur ce qu’il appelle une refonte “ambitieuse” du système d’immigration. Le but annoncé est de faciliter l’accès à la citoyenneté pour la plupart des 11 millions d’immigrés clandestins que compte le pays, selon de hauts responsables démocrates avec à leur tête le sénateur de New-York, Charles E. Schumer.

Toujours d’après ces derniers, les démocrates s’opposeront aux mesures actuelles qui ne permettent pas  aux immigrants d’obtenir un statut légal de manière efficace et de devenir un jour citoyen américain.

Malgré le refus catégorique des républicains, le président compte bien faire le forcing pour que la loi soit modifiée au plus tôt, c’est-à-dire d’ici quelques mois, avec un vote au Sénat espéré dès août 2013 ! Ce fut même l’une des principales mesures annoncées par Barack Obama lors de sa seconde investiture, avec les négociations budgétaires et le contrôle des armes.

Plusieurs objectifs sont annoncés par la Maison Blanche dans le cadre de cette loi. Tout d’abord, il s’agirait soi-disant de rendre plus juste la politique américaine d’immigration en refusant par exemple la menace d’expulsion pour les enfants arrivés très jeunes aux Etats-Unis. Cela permettrait ensuite, toujours selon Washington, de mettre fin à la pratique permanente du travail non déclaré de ces nouveaux arrivants, et par conséquent, de faire entrer plus d’argent dans les caisses de l’Etat.

Cela dit en passant, et considérant que l’immense majorité des personnes concernées par cette nouvelle loi est hispanique, il est difficile d’imaginer que le président de l’Amérique “apaisée” n’ait pas, par la même occasion, d’autres desseins en tête.

En effet, lui et ses conseillers n’auront sûrement pas oublié que plus de 70% des hispaniques ont voté pour le camp démocrate aux dernières élections présidentielles. Ne serait-ce pas alors le meilleur moyen de gagner quelques millions d’électeurs supplémentaires en un coup de baguette magique, et de mettre ainsi quasi-définitivement hors de course le camp républicain ?

En conjuguant ce dernier facteur avec les chiffres de la natalité américaine en fonction du groupe ethnique des parents, nous pouvons désormais considérer que l’Amérique a irrémédiablement changé de visage. Cela risque fort d’arriver aussi en France et en Europe pour les mêmes raisons, si ces mécanismes ne sont pas arrêtés.

Julien Lemaire

Crédit photo : Pimkie, via Flickr, (cc).