Mariage homo : la mobilisation bat son plein

Mariage homo : la mobilisation bat son plein

05/01/2013 – 08h00
PARIS (NOVOpress) –
Les indicateurs sont au vert pour les opposants au mariage homosexuel, que le pouvoir socialiste cherche à imposer. La grande manifestation nationale contre la remise en cause la filiation humaine, organisée à Paris le dimanche 13 janvier, s’annonce ambitieuse. « Six cents cars sont déjà recensés, et les cinq trains supplémentaires spécialement affrétés pour l’occasion sont déjà presque remplis », témoigne Tugdual Derville, d’Alliance VITA, coordinateur de la mobilisation dans les régions. Le 13 janvier prochain, à 13 heures, trois cortèges en faveur de la famille s’élanceront à Paris, porte d’Italie, dans le XIIIème arrondissement, porte Maillot dans le XVIIème arrondissement et place Denfert-Rochereau dans le XIVème arrondissement. Le chiffre des 500.000 manifestants pourrait être atteint.

Autre signe positif : les Français sont de plus en plus favorables à un référendum sur la question. Un sondage IFOP pour Valeurs actuelles, publié jeudi, révèle que 69 % des sondés pensent que les Français devraient « être appelés à décider par référendum ». Toutes les générations souhaitent une consultation populaire : 70 % des moins de 35 ans sont favorables à un référendum et 69 % chez les plus de 35 ans. Adopté en Conseil des ministres le 7 novembre dernier, le projet de loi pour le mariage des couples homosexuels ainsi que le droit à l’adoption sera examiné à l’Assemblée nationale à la fin du mois de janvier.

Henri Guaino, député des Yvelines, veut aussi un référendum sur ce sujet. « Ce projet ne peut pas être adopté par une simple loi, une loi ordinaire dans l’enceinte du Parlement, a-t-il plaidé. Tout de même, pour faire voter les étrangers aux élections municipales, il faut changer la Constitution (…) Je ne demande qu’une chose : sur un tel projet, dont la ministre de la Justice dit elle-même que c’est un changement dans la civilisation, eh bien un changement dans la civilisation ça n’est pas au Parlement tout seul d’en décider, c’est au peuple. Monsieur le Président de la République, donnez la parole au peuple », a-t-il déclaré vendredi au micro d’Europe 1. Dommage seulement que l’ancien conseiller spécial de Nicolas Sarkozy n’ait pas eu le courage d’exiger un tel appel au peuple sous le mandat de son ex-mentor, sur de nombreux enjeux cruciaux pour l’avenir des Français : immigration, islamisation, Europe…

Crédit photo : redking via Flickr (cc).