Uzès : Une mosquée pour la nouvelle année - par Spoutnik

Uzès : Une mosquée pour la nouvelle année – par Spoutnik

04/01/2013 — 16h00
UZES (NOVOpress)  — Connaissez-vous Uzès ? Petite ville du Gard, célèbre pour le charme de ses vieilles pierres (la ville est entièrement classée par les monuments historiques) et son marché à la truffe.

Petite ville tranquille : 9.000 habitants. L’insécurité y est quasiment inexistante, le grand remplacement n’a pas cours ici. La communauté issue de l’immigration maghrébine se limite à une centaine de personnes, et pour la plupart d’entre elles, des personnes âgées.

Et pourtant…

… Uzès va avoir sa mosquée en 2015.

Oui une « belle «  mosquée flambant neuve pour seulement une centaine de fidèles.

Les musulmans locaux bénéficiaient déjà d’une salle de prière. Mais là comme partout ailleurs cela ne leur suffit pas. La salle de prière est en fait une petite maison de ville entièrement rénovée mais ils la prétendent « vétuste ». Trop chaude l’été paraît-il ? Ces gens ne viennent pas de Scandinavie que je sache, ils devraient supporter la chaleur provençale, non ? Mieux , elle ne serait pas en capacité d’accueillir un grand nombre de personnes. Quel grand nombre de personnes ? 150 fidèles nous dit-on, chiffre probablement gonflé pour les besoins de la cause.

Les pauvres « malheureux » seraient donc obligés de déborder à l’extérieur… Tiens, cela me rappelle les prières de rue de la rue Myrrha à Paris ou ailleurs… La mairie tient bon pour le moment et verbalise, ce qui est perçu par Michel Achaoui président de l’Association culturelle des musulmans de l’Uzège comme une intolérable discrimination : « Certains se garent n’importe où. Mais c’est la même chose pour les match de foot à Pautex et là, personne n’est sanctionné » (Le Républicain D’Uzès, 3 janvier)

En fait, il en ressort que comme toujours, les fidèles viennent en masse des villes voisines le jour de la prière, où pourtant ils disposent déjà de mosquées (Bagnols-sur-Cèze, Alès – territoires déjà très occupés) pour justifier la nécessité de construire une nouvelle mosquée.

Alors bien sûr, une fois n’est pas coutume la mairie ne les aide pas, le financement du projet ne se fait pas sur fonds publics.

C’est un particulier qui a vendu le terrain : « Le propriétaire était au courant de ce que nous comptions y faire et nous l’a vendu pour cet usage ». Il serait intéressant de connaître le nom du généreux collabo pour voir si il assume publiquement ses actes. Généreux mais pas courageux, nous n’en saurons pas plus pour le moment.

La mairie a tout de même préempté une partie du terrain « pour une liaison inter-quartiers ». Pourquoi pas la totalité dans ce cas ? Au bout du compte la mosquée occupera une surface de 600 m2. Mais on nous explique déjà qu’elle sera déjà trop petite. Suivez mon regard… Dès qu’elle sera sortie de terre , il est à parier qu’il sera réclamé d’en construire une autre, les capacités de celle-ci étant limité à 80 personnes, avec une dérogation de 199 personnes deux fois par an pour les grandes prières.

Pendant ce temps, malgré les subventions nombreuses dont bénéficie la ville pour restaurer son patrimoine architectural et culturel, l’église Saint-Etienne tombe en ruine et reste fermée au public. Seuls la cathédrale et le temple protestant (lui aussi en piteux état) sont accessibles. Autant dire qu’avec une mosquée pour 100 fidèles, les musulmans locaux devraient s’estimer heureux.

Et bien non. Cela ne suffit pas. En plus de nous laisser déjà entendre que la future mosquée sera déjà bien trop petite, certains auraient voulu « une mosquée qui ressemble davantage à une mosquée ». En clair, certains auraient voulu un minaret. Sans rire. A Uzès ? Où chaque encadrement de fenêtre, peinture de volet ou autre menu détail est soumis à l’approbation de la direction des monuments historiques pour être réalisé. Le minaret a donc été refusé.

Ce qui fait titrer le journal local : « Mosquée d’Uzès : il veut mettre fin au rumeurs » (photo en Une)

Insidieux, n’est-ce pas ? L’autochtone qui voit le titre en passant  pourrait se dire que non il n’y aura pas de mosquée, ce n’est qu’une rumeur. La rumeur… c’était le minaret.

Mais le premier duché de France aura bien sa mosquée en 2015.

Spoutnik pour Novopress

Crédit photo : DR