Fin du « délit de solidarité » : les socialistes encouragent la collaboration à l’immigration de masse

Fin du « délit de solidarité » : les socialistes encouragent la collaboration à l’immigration de masse

03/01/2013 – 08h00
CALAIS (NOVOpress) –
Le « délit de solidarité » est définitivement abrogé depuis le 1er janvier. Aider un étranger présent illégalement sur le territoire national était considéré par la loi comme un délit. La sanction prévue : cinq ans d’emprisonnement et une amende de 30 000 euros. Mais le précédent gouvernement avait engagé très peu d’actions dans ce sens. La nouvelle loi prévoit désormais en faveur du clandestin l’assistance d’un avocat et abroge le délit de séjour irrégulier en France, ne retenant que celui d’entrée irrégulière.

Cette nouvelle mesure socialiste va donner un coup de fouet à l’immigration de masse. Faire croire un peu plus aux immigrés que la France est un Eldorado alors que le pays est plongé dans le marasme économique et l’insécurité. De plus, les collaborateurs de l’immigration massive favorisent les nombreux réseaux mafieux qui prospèrent de cette activité.

crédit photo : Farfahinne via Flickr (cc).