Changement de stratégie dans la politique d’immigration française

Changement de stratégie dans la politique d’immigration française

21/12/2012 — 16h00
PARIS (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) — L’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII) a autorisé jeudi une réduction des aides offertes aux clandestins qui décident de retourner dans leur pays d’origine. L’Etat continuerait néanmoins à prendre en charge les frais de transport. Le débat sur ces aides au retour avait notamment été relancé avec les déclarations de Roms qui ne cachaient pas de bénéficier des 300 € prévus pour rentrer, et de revenir quinze jours plus tard en France, soulignant ainsi l’inefficacité de ces mesures.

Cette réduction des aides au retour ne soulagera cependant pas les finances françaises puisqu’il a été prévu de transférer le budget alloué à ces aides, à « l’aide à la réinsertion sur place », selon les mots mêmes du président de l’OFII, Arno Klarsfeld. Avec cette diminution de l’aide, on passe finalement d’une politique d’expulsion inopérante à une politique d’intégration forcée des clandestins en France, politique d’ailleurs tout aussi illusoire.

Crédit photo : DR