François Hollande en Algérie : repentance et feu vert à l’afflux d’Algériens en France

François Hollande en Algérie : repentance et feu vert à l’afflux d’Algériens en France

21/11/2012 – 12h00
ALGER (NOVOpress) – Retour en force de l’esprit de repentance avec François Hollande. Au deuxième jour de sa visite d’État en Algérie, le président français a eu des mots très durs sur la présence française et européenne dans ce pays du Maghreb durant les deux siècles précédents, comme d’ailleurs son prédécesseur, Nicolas Sarkozy, en 2007 à Constantine. « Pendant 132 ans, l’Algérie a été soumise à un système profondément injuste, brutal et destructeur », a lancé l’actuel hôte de l’Elysée. Au passage, le chef de l’Etat français s’est engagé à donner un coup de fouet à l’immigration d’Algériens en France en s’engageant à « accueillir mieux » ces étrangers et en faisant en sorte que les consulats français délivrent plus vite les visas.

Repentance encore quand le dirigeant socialiste a déclaré : « Je reconnais ici les souffrances que la colonisation a infligées au peuple algérien ». La veille, François Hollande avait promis la « vérité sur le passé, vérité sur la colonisation, vérité sur la guerre avec ses drames, ses tragédies, vérité sur les mémoires blessées ». Bien entendu, François Hollande n’a pas eu un mot jeudi pour la défense des « mémoires blessées » suite aux massacres de Français et d’Européens par le FLN lors de la guerre d’Algérie.

Bien entendu aussi, pas plus que son prédécesseur Nicolas Sarkozy, il n’a pas demandé une repentance de l’Algérie pour la mise en esclavage particulièrement dur et meurtrier d’Européens, esclavage qui a duré des siècles et n’a été interrompu qu’en 1830 par… la colonisation de l’Algérie.

Crédit photo : Parti Socialiste, via Flickr, (cc).