Tee-shirt « Jihad né le 11 septembre. Je suis une bombe » : un « trait d’humour » révélateur ?

Tee-shirt « Jihad né le 11 septembre. Je suis une bombe » : un « trait d’humour » révélateur ?

20/12/2012 –  10h00
AVIGNON (NOVOpress) – Le tribunal correctionnel d’Avignon a décidé de renvoyer au 6 mars l’affaire opposant le parquet à Bouchra Harrat et à son frère, Zeyad Bagour, poursuivis pour « apologie de crime ». Le 25 septembre, le fils de Bouchra Harrat s’était rendu à l’école maternelle de Sorgues (Vaucluse) vêtu d’un tee-shirt (ci-dessus) avec cette inscription : « Jihad né le 11 septembre. Je suis une bombe ». La directrice de l’école avait immédiatement signalé cette provocation à sa hiérarchie. Mais l’Education nationale n’a entamé aucune action. A la différence du maire de Sorgues, Thierry Lagneau (UMP), qui décidait de dénoncer ces faits au procureur d’Avignon.

Les prévenus sont soutenus par des militants du MRAP et des élus communistes à la mairie. L’avocate de l’oncle et de la mère, aux racines marocaines, préfère évoquer quant à elle un « mauvais trait d’humour ». Cette ligne de défense sera discutée de nouveau le 6 mars prochain devant le tribunal. Appeler un enfant « Jihad », référence explicite à la « guerre sainte » islamique, le comparer à une « bombe » et aux évènements du 11 septembre 2001… Cette affaire s’avère sans doute révélatrice de l’état d’esprit qui anime de nombreux représentants de l’immigration extra-européenne sur le sol européen…

Crédit photo : DR.