Najat Vallaud-Belkacem veut régulariser les prostituées immigrées clandestines

Najat Vallaud-Belkacem veut régulariser les prostituées immigrées clandestines

19/12/2012 — 20h30
PARIS (NOVOpress avec le blog de Valentin Beziau) — Ce qui est fascinant avec les ministres du gouvernement Ayrault, c’est la rapidité avec laquelle ils reviennent sur leurs déclarations. Dernière preuve en date, Najat Vallaud-Belkacem (photo ci-dessus), le ministre du Droit des femmes. Alors qu’elle s’est affichée comme un partisan de l’abolition de la prostitution (vidéo réalisée par les contributeurs de Fdesouche ci-dessous), elle vient de décider de mettre fin au délit de racolage passif, selon RTL et le Figaro. Délit voté en 2003 sous l’impulsion de Nicolas Sarkozy. Ce qui revient à faciliter le travail des prostituées…

Photo humoristique de Valentin Beziau suite aux propos de Najat Vallaud-Belkacem

Photo humoristique de Valentin Beziau suite aux propos de Najat Vallaud-Belkacem

Mais surtout Najat Vallaud-Belkacem semble vouloir se servir de la condition – réellement abjecte – des prostituées prostituées immigrées clandestines pour faciliter la régularisation de clandestins. En effet, le ministre a indiqué au micro de RTL :  “Je parle aussi par exemple de la régularisation de celles qui sont sans-papiers, qui sont sous le joug d’un réseau, d’une traite. Il faut aider ces personnes là”. Mesure complètement absurde au regard de la volonté de Najat Vallaud-Belkacem d’abolir la prostitution. Car ça revient à faciliter cette dernière, sachant que 90 % des prostituées sont d’origine étrangère. Ainsi à Paris, la plupart sont soit Africaines, Maghrébines, Chinoises ou viennent des pays de l’Est (notamment Roumanie). Mais surtout cela revient à indiquer que le meilleur moyen d’être un immigré légal est de vendre son corps.

Guère étonnant, somme toute, au vu des propos sidérants de Pierre Bergé ou d’Elisabeth Badinter, figures “morales” du PS, sur la procréation par autrui. En attendant comme en Allemagne, la création d’Eros Center, où le métier de prostituée serait proposé par Pôle emploi pour des femmes au chômage…

Crédit photo Une : Benjamin Geminel via Wikipédia (cc).