Défense de l'Europe : Fin de l'érection du mur frontière entre la Grèce et la Turquie

Défense de l’Europe : Fin de l’érection du mur frontière entre la Grèce et la Turquie

19/12/2012 – 10h00
ATHÈNES (NOVOpress/Bulletin de réinformation) –
La Grèce a achevé la construction d’un mur permettant de protéger sa frontière avec la Turquie.

Ce mur avait fait l’objet de vives critiques de la part de pays européens qui dans le même temps entravaient, par les restrictions budgétaires imposées, le travail des forces de douane grecques. Les critiques s’étaient faites encore plus vives de la part des organisations de défense des “droits de l’homme” et de l’immigration clandestine, dès l’annonce de la construction en 2010.

Ce mur de 10 kilomètres de long a pour objectif de juguler l’immigration clandestine dans la péninsule. Il barre le passage dans une région où aucun obstacle physique naturel n’est présent.

Des voies restent accessibles pour les clandestins dont la voie maritime (mais qui est plus difficile et plus dangereuse).

Néanmoins, on constatera que la Grèce, au beau milieu d’une crise sans précédent dans l’époque moderne est la seule à prendre ses responsabilités en tant que pays frontière de l’Union européenne.

Photo : Acropole d’Athènes. Crédit : Benutzer:Fantasy, via Wikipédia, (cc).