La future victime : Fougerat, Retière ou bien Rimbert ?

La future victime : Fougerat, Retière ou bien Rimbert ?

15/12/2012 – 16h00
NANTES (NOVopress Breizh) –
On n’est jamais assez prudent. Surtout en politique. C’est pourquoi un « boss » qui accède à des responsabilités supérieures se soucie toujours d’appliquer la règle « diviser pour régner ». Ainsi Jean-Marc Ayrault qui représente à merveille le féodal cumulard dans toute sa splendeur.

Devenu Premier ministre, il s’est souvenu que ce métier relevait d’avantage du CDD que du CDI. Il convient donc d’être méfiant et d’assurer ses arrières. De telle manière qu’en cas de raccourcissement brutal du bail matignonesque, aucun obstacle ne soit susceptible d’empêcher le retour à Nantes. D’où le recours non pas à un dauphin mais à trois seconds couteaux à qui ne viendraient pas l’idée de s’opposer au « come-back » du patron. D’où une répartition équitable des casquettes : à Jean-Pierre Fougerat celle de député, à Gilles Retière celle de président de la communauté urbaine de Nantes Métropole et à Patrick Rimbert celle de maire de Nantes.

En cas de vote par le Parlement d’une loi anti-cumul – possible mais pas certain – reste à savoir lequel (ou bien lesquels) des trois devra (ou bien devront) se sacrifier, c’est-à-dire céder son (ou bien leur) fauteuil au grand chef le jour où Matignon ne sera plus qu’un souvenir pour lui. Peut-être qu’une voyante pourrait répondre à la question dès maintenant.

Crédit photo : Jean-Marc Ayrault, via Wikimedia, licence cc.