Le ministère de la Justice demande la levée de l’immunité parlementaire de Marine Le Pen

Le ministère de la Justice demande la levée de l’immunité parlementaire de Marine Le Pen

12/12/2012 — 21h00
LYON (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) — Sujette à une plainte du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (Mrap) pour des propos qu’elle avait tenus à Lyon il y à deux ans, Marine Le Pen risque de voir son immunité parlementaire européenne levée par ses collègues de Strasbourg. Le président du Front national avait alors comparé les prières de rue à l’occupation allemande. Notons que si les musulmans priant dans la rue ne possèdent pas d’armes, ils n’en occupent pas moins l’espace public.

Le Mrap voit dans ces propos une « incitation à la haine raciale ». Le ministère de la Justice a donc demandé aux parlementaires de l’Union européenne de lever l’immunité parlementaire de Marine Le Pen, afin qu’elle puisse être jugée. Dans le cas de Bruno Gollnisch, ou dans celui de Jean‑Marie Le Pen, cette procédure a systématiquement abouti, pourvu que les députés mis en cause soient issus de la droite de conviction.

Crédit photo : Marine_Le_Pen_-_Chess.jpg via Wikipédia (cc).