François Hollande poursuit des retraités pour des miettes de pain

François Hollande poursuit des retraités pour des miettes de pain

10/11/2012 – 22h00
LAON
(NOVOpress) – Henri Carton, président de la section des anciens exploitants agricoles de l’Aisne, vient de subir un interrogatoire d’une heure et demie organisé par les gendarmes du commissariat de Laon. Son « crime » ? Il fait l’objet d’une plainte du président de la République. Motif : offense au chef de l’Etat. François Hollande lui reproche, ainsi qu’à ses amis, l’envoi de 500 lettres à l’Elysée, accompagnées de miettes de pain. Lors de la dernière élection présidentielle, ces anciens exploitants avaient envoyé une lettre à tous les candidats. Francois Hollande, leur avait répondu, campagne présidentielle oblige. Maintenant que les élections sont derrière le candidat socialiste, ces retraités déchantent.

« C’était pour se rappeler à son bon souvenir », explique Henri Carton. « L’idée des miettes, c’est pour dire que lorsque le gâteau est partagé, il ne reste que les miettes pour les retraités ».  Pour ces lettres, Henri Carton a même été inquiété par les Renseignements généraux. Sept autres expéditeurs de miettes devraient être prochainement entendus par les forces de l’ordre. Chômage, faillite de l’Etat, insécurité, immigration, islamisation… François Hollande ne devrait-il pas consacrer son énergie à ces thèmes cruciaux pour l’avenir des Français, plutôt que de pourchasser des retraités victimes de promesses électorales sans lendemain ?

Crédit photo : Parti Socialiste, via Flickr, (cc).