Succès hier des manifestations contre le « mariage » homosexuel - L'exemple de Bordeaux

Succès hier des manifestations contre le « mariage » homosexuel – L’exemple de Bordeaux

09/12/12 – 12h00
BORDEAUX (NOVOPress/Infos Bordeaux) –
C’est une foule très nombreuse (près de 15 000 personnes, 10 000 selon la préfecture et près de 20 000 selon les organisateurs) qui s’est pressée hier après-midi dans les rues du centre-ville de Bordeaux pour manifester en faveur de la famille naturelle et contre l’adoption d’enfants par des homosexuels. Une mobilisation jugée « exceptionnelle » par de nombreux observateurs.

Des manifestations étaient organisées également hier à Lille, Nancy, Reims et au Mans. Ceci avant le rassemblement national de la “manif pour tous” le 13 janvier à Paris, quelques jours avant l’examen du texte à l’Assemblée le 29 janvier.

A Bordeaux, le cortège s’est élancé de la Place des Quinconces, avec en tête plusieurs élus en écharpe tricolores, notamment les Bordelais Véronique Fayet (Modem), Jean-Charles Palau (UMP), Maxime Sibé (UMP), Brigitte Collet (UDI), mais aussi l’ancien député Chantal Bourragué. La foule les suivaient dans une ambiance bon enfant, scandant des slogans favorables à la famille et aux « droits des enfants d’avoir un père et une mère ».

Succès hier des manifestations contre le « mariage » homosexuel - L'exemple de Bordeaux

Cliquer sur la photo pour l’agrandir.

Par la voix de son porte-parole, Raphael de Bourayne, le collectif pour la famille s’est réjouit d’une mobilisation « au delà de ses espérances ». Composé de plusieurs associations (Oui à la Vie, Alliance Vita, Manif pour Tous ou encore les AFC), ce dernier a réussi son pari de mobiliser de nombreux bordelais, sans pourtant recevoir le soutien d’aucun corps constitués. En effet, aucun parti politique ou syndicat n’appelaient à les rejoindre, pas même le diocèse de Bordeaux !

A l’appel d’associations homosexuelles et de partis politiques de gauche, une contre-manifestation en faveur du « mariage pour tous », a eu lieu. Ces gens là ne peuvent pas laisser s’exprimer une opinion opposée à la leur sans venir contre-manifester le même jour, sans doute leur sens de la liberté d’expression ! En l’occurrence en manifestant un autre jour cela leur aurait évité de se ridiculiser car ils n’ont réuni que 2.500 personnes. Les forces de l’ordre, nombreuses, ont évité que les partisans du mariage homosexuel viennent agresser les manifestants comme l’avaient fait, y compris physiquement à coups d’extincteurs, les Femen accompagnées de Caroline Fourest, le 18 novembre à Paris.

Crédit photos : DR.