Où l'on retrouve l'accusation d'"armes de destruction massive"

Où l’on retrouve l’accusation “d’armes de destruction massive”

Image en Une : structure du gaz sarin.

04/12/2012 — 20h00
PARIS (NOVOpress/Bulletin de réinformation) – Le gouvernement étatsunien fait part de ses préoccupations face à l’escalade de la violence en Syrie. La Maison-Blanche se dit particulièrement soucieuse d’un stockage d’armes chimiques par le gouvernement syrien. La réaction ne s’est pas faite attendre de la part de Damas, qui réfute ces accusations en bloc.

La plupart des missions humanitaires liées aux Nations unies se sont arrêtées depuis quelques semaines, face aux virulents affrontements. La situation semble encore indécise alors que les rebelles largement soutenus par les puissances occidentales gagnent progressivement du terrain.

La CIA soupçonne la Syrie de stocker des armes de destruction massive de type chimique, à l’image du gaz sarin ou VX. Des déclarations qui ne sont pas sans rappeler les rapports les plus fantasques des services secrets étatsuniens, pour déclencher la seconde guerre contre l’Irak en 2003.

Crédit photo : Amir.ahrls, via Wikipédia, (cc).