Bachar Al Assad se présente comme un rempart face à Al Qaida

Bachar Al Assad se présente comme un rempart face à Al Qaida

02/12/2012 — 10h00
DAMAS (NOVOpress avec le Kiosque courtois) — La France a reconnu la coalition nationale syrienne. Lundi dernier, le ministre syrien de l’Information présentait cette coalition comme une quasi‑émanation des Frères musulmans au pouvoir en Egypte, liée à des mouvements islamistes et djihadistes, proche de la nébuleuse Al‑Qaida, que combat le régime.

Mercredi encore, deux attentats terroristes ont fait près de 40 morts à Jaramana, une ville favorable à Bachar‑Al‑Assad, dans les quartiers chrétiens et druzes Jeudi, c’est une panne géante, qui a privé le pays de tout accès Internet, dernier espace de visibilité du gouvernement légal de Syrie.

Le régime syrien a bien peu de relais médiatique, alors que la couverture du conflit est extrêmement partiale dans les pays occidentaux qui continuent de citer l’Observatoire syrien des droits de l’homme basé à Londres. Celui‑ci serait en réalité proche des Frères musulmans.

Pour l’instant, le soutien de la Russie et de l’Iran a empêché toute action directe contre le régime syrien. Du reste, Bachar‑Al‑Assad est toujours soutenu par une partie de son peuple, notamment les minorités chrétiennes, chiites et kurdes. Une issue pacifique du conflit semble désormais impossible…

Crédit photo : Fabio Rodrigues Pozzebom / ABr via Wikipédia (cc).