Vers une augmentation des régularisations de clandestins en France

Vers une augmentation des régularisations de clandestins en France

01/12/2012 — 08h00
PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation) – La circulaire du ministère de l’Intérieur sur la régularisation des clandestins a été présentée mercredi en Conseil des ministres et publiée jeudi au journal officiel. De nouveaux critères de régularisation ont été fixés. Les familles des clandestins seront régularisées à condition qu’elles résident sur le territoire français depuis cinq ans et que leurs enfants y soient scolarisés depuis trois ans. Les travailleurs clandestins doivent être présents en France depuis au moins cinq ans et doivent avoir travaillé les deux dernières années consécutives. Enfin les jeunes majeurs clandestins scolarisés au moins trois ans en France avant leurs 18 ans seront régularisés

La grande nouveauté s’est surtout l’assouplissement de certaines règles

Pour les travailleurs clandestins, ils devaient auparavant avoir travaillé un an chez le même employeur. De plus, les activités en intérim et les emplois à domicile n’étaient pas pris en compte. Ils le sont désormais. Sur les situations de regroupement familial, 18 mois de vie commune suffisent à présent pour être régularisé alors qu’auparavant, cinq ans de vie commune était nécessaires. Enfin le test de français est abandonné. Il n’est plus nécessaire de maîtriser la langue française pour recevoir des papiers.

Quel va être l’impact de ce texte sur le nombre de régularisations ?

Selon le ministre de l’intérieur Manuel Valls, il n’y aura pas d’effet important quant à la variation des flux de reconduite ou de régularisation. Les expulsions de clandestins immigrés illégaux étaient déjà tellement peu nombreuses que cela ne changera effectivement sans doute pas beaucoup le nombre d’expulsions.

Par contre en ce qui concerne les régularisations, Marine Le Pen, chef de l’opposition depuis l’implosion de l’UMP, a qualifié le ministre Valls « d’immigrationniste forcené ouvrant les vannes d’une régularisation massive des clandestins ».

Crédit photo : Parti socialiste, via Flickr, (cc).