La Syrie privée d’internet

La Syrie privée d’Internet

30/11/2012 — 14h00
PARIS (NOVOpress/Bulletin de réinformation) –
A 12h26 heure locale jeudi, les 84 blocs d’adresses IP syriens sont devenus totalement inaccessibles, privant le pays de tout accès internet, et la situation ne s’est guère améliorée aujourd’hui.

On ignore pour l’instant l’origine de la panne. Selon le patron de SecDev Group, spécialisé dans la sécurité informatique «C’est la première fois que le phénomène est à ce point centralisé. Nous essayons de déterminer son origine, savoir si quelqu’un a délibérément débranché la prise ou s’il s’agit d’un problème technique ».

Le gouvernement légal de Syrie, qui a une visibilité beaucoup plus importante sur la toile que les forces rebelles, n’a pas intérêt à bloquer cet outil de communication. En Egypte, lors des événements qui ont abouti à la chute du président Ben Ali, Google et Twitter entre autres avaient offert des solutions de rechange aux internautes à la suite du blocage d’internet par le gouvernement. Pour l’instant, tel n’est pas le cas pour la Syrie. Les lignes téléphoniques fixes semblent également touchées : les lignes fixes et mobiles ne fonctionneraient plus que sporadiquement.

Crédit image : The Opte Project, via Wikipédia (cc).