Chômage : toujours en hausse

Chômage : toujours en hausse

30/11/2012 – 16h00
RENNES (NOVOpress Breizh) –
Concernant les chiffres du chômage, les mois se succèdent et se ressemblent : en octobre le nombre des demandeurs d’emploi a encore augmenté, en Bretagne comme en France. Une tendance lourde qui a peu de chance de s’infléchir, compte tenu de la politique suivie par le Gouvernement.

On comptait ainsi fin octobre près de 190.000 demandeurs d’emploi de catégorie A (sans aucune activité) dans l’ensemble des cinq départements bretons. Dans la région administrative Bretagne la progression aura été de 1,6% par rapport à fin septembre. Le département du Morbihan enregistre la plus forte hausse (+3%), devant celui des Côtes-d’Armor (+1,5%), l’Ille-et-Vilaine (+1,3%) et le Finistère (+0,8%). La Loire-Atlantique voit quant à elle le nombre de chômeurs de catégorie A progresser de « seulement »  +0,2%, alors que la hausse avait été de +3% en septembre. Dans les 4 départements de la région administrative Bretagne le chômage a augmenté sur un an de 15,2% (17 850 chômeurs de catégorie A de plus) et de 11 % en Loire-Atlantique, une progression supérieure à la moyenne nationale.

En France métropolitaine, le nombre des demandeurs d’emploi de catégorie A a progressé de 1,5% en septembre. Sur un an, la progression aura été de +10,6%. De janvier à septembre 2012 le nombre d’inscrits à Pôle emploi a littéralement explosé : + 250.000 en catégorie A et près de 335.000 dans les trois premières catégories. Le nombre des  demandeurs d’emploi de catégorie A s’élève désormais à 3.103.300. Si l’on ajoute les catégories B et C (chômeurs exerçant une activité réduite) on atteint le chiffre de 4.587.000 personnes. Plus inquiétant encore la barre du demi-million de chômeurs de longue durée (de plus de trois ans) devrait être franchie sous peu.

Lors de sa conférence de presse du 13 novembre dernier, François Hollande avait réaffirmé son objectif d’inverser la courbe du chômage d’ici à fin 2013. « Oui, je reprends l’objectif », avait-il déclaré. Tout en reconnaissant que le pays connaîtra «  une hausse continue du chômage pendant un an ». Avant d’avertir : « Cela va être difficile à vivre pour des familles, des territoires, des entreprises. » Le chef de l’Etat avait conclu en affirmant : « Ma mission, elle est simple: c’est de parvenir à redresser la croissance et à réduire le chômage. Et c’est sur ces résultats, ces seuls résultats, que je demande à être jugé par les Français ». Vu la politique économique et budgétaire suivie par son gouvernement de nombreux observateurs estiment, sans grand risque de se tromper, que son pari est perdu d’avance. Rendez-vous fin 2013.

Crédit photo : Jean-Marc Ayrault via Wikimedia (cc).