L’Aube dorée troisième parti de Grèce, deuxième chez les moins de 45 ans

L’Aube dorée troisième parti de Grèce, deuxième chez les moins de 45 ans

29/11/2012 — 16h00
ATHENES (NOVOpress) — Deux nouveaux sondages ont confirmé que l’Aube dorée était désormais le troisième parti de Grèce, derrière la coalition de gauche radicale SYRIZA et les conservateurs de la Nouvelle Démocratie au pouvoir.

Lundi, un sondage de la société Pulse pour le journal 6Μέρες (« 6 jours ») a donné les intentions de votes suivantes : SYRIZA : 23,5% ; Nouvelle Démocratie 19% ; Aube dorée : 12%. Ramenés aux intentions exprimées (moins les blancs, les abstentionnistes et les indécis), les chiffres sont 26% pour SYRIZA ; 21,5% pour la Nouvelle Démocratie ; 13,5% pour l’Aube dorée.

Mardi, c’était le tour d’un sondage de Marc pour la chaîne de télévision Alpha. Sur les intentions exprimées, SYRIZA recueille 29% ; Nouvelle Démocratie 26,2%, l’Aube dorée : 12,4% (contre 11,8% en octobre).

Mais le plus intéressant concerne la répartition suivant l’âge. D’après le sondage Pulse, 14% des 18-29 ans et 15% des 30-44 ans choisissent l’Aube dorée, qui est en seconde position dans ces deux groupes, alors qu’elle n’attire que 11% des 45-59 ans et 8% des 60 ans et plus. La pyramide est exactement inversée chez les conservateurs de la Nouvelle Démocratie : 7% des 18-29 ans et 14% des 30-44 ans, mais 19% des 45-59 ans et surtout 34% des plus de 60 ans (chez lesquels les conservateurs sont de loin le premier parti).

Le sondage Marc-Alpha fait seulement la division entre moins et plus de 55 ans. Là encore, les résultats de l’Aube dorée et des conservateurs sont en miroir : 14,3% des moins de 55 ans et 29% des plus de 55 ans pour la Nouvelle Démocratie ; 12,4% des moins de 55 ans et 6,5% des plus de 55 ans pour l’Aube dorée. Les chiffres sont si parlants que les présentateurs d’Alpha n’ont pas osé les donner à l’antenne (il faut, pour les trouver, aller consulter le PDF du sondage sur le site de la chaîne). On notera que l’écart existe aussi mais est beaucoup moins marqué pour SYRIZA : 25,7% chez les moins de 55 ans, 19,7% chez les plus de 55 ans.

Bref, les conservateurs grecs, tout comme l’UMP en France, ne survivent plus que comme le parti du troisième âge, de ceux, selon l’Aube dorée, « qui se laissent le plus facilement impressionner par des scénarios “terrifiants” sur la banqueroute » du pays. Le parti nationaliste, en tout cas, ne craint pas d’annoncer « une bataille des générations » aux prochaines élections.

Un récent reportage (vidéo ci-dessous) de Ballarò (l’émission de Rai 3) sur la crise en Grèce a montré les longues files d’attente pour les distributions de nourriture organisées par l’Aube dorée. « Les politiciens me dégoûtent, ce sont tous des voleurs, seule l’Aube dorée peut faire quelque chose pour les pauvres », dit un homme venu avec sa petite fille. « L’Aube dorée nous a beaucoup aidés, et nous voterons pour eux pour cette raison », lance une femme. Interrogé, un député du parti explique : « Le nazisme a fini avec la guerre. Aujourd’hui, nous sommes en 2012, les problèmes sont différents. Nous sommes des nationalistes grecs, nous protégeons le peuple grec. De même qu’en Italie, vous avez les fascistes, nous, nous sommes des Grecs nationalistes ». Le journaliste italien n’est manifestement pas convaincu mais il doit reconnnaître : « L’Aube dorée distribue de la nourriture et se substitue à l’État ». À la fin, des femmes avertissent : « Nous servons de cobayes pour toute l’Europe. Vous aussi les Italiens, vous risquez de finir de cette manière ».

Crédit photo : capture d’écran.